jeudi 30 avril 2009

(AFP) Agence Fraude-Presse

La fin de semaine dernière, un texte de l'Agence France Presse était repris dans tous les journaux de la désinformation Québécoise.

On titrait "Un puissant groupe américain a menti" (journal de Québec/journal de Montréal dimanche 15 avril), "Un influent groupe américain a menti sur le réchauffement climatique" (Le Soleil dimanche 15 avril, page 21).

Dans une extraordinaire campagne de mauvaise foi, on cite un autre journal (agence qui cite un journal au lieu de faire sa propre enquête), le très obamiste démocrate Washington Post, qui traite de menteurs le Global Climate Coalition, qui selon le journal, "savait depuis 1995 que le CO2 contribuait au réchauffement".

Mais quel est donc ce "mensonge"?

Depuis 1995, le Global Climate Coalition assurait que les preuves scientifiques d'un lien entre le CO2 et le réchauffement climatique était insuffisantes. Le Washington Post affirme de son côté qu'un résumé de la question rédigé par ses propres scientifiques (Global Climate Coalition) concluait que les bases scientifiques sur les gaz à effet de serre et l'impact potentiel des émissions d'origine humaine des CO2 sur le climat sont bien établies et ne peuvent pas être contestées.

Retenons deux mots clefs: Potentiel établi. D'accord...

Donc, qu'il y ait selon un scientifique du Global Climate Coalition, un "potentiel", donne qu'un journaliste se permet de prendre cette analyse comme une preuve irréfutable scientifique, comme si ce n'était pas du "potentiel établi" que l'on discutait mais bien d'une "cause à effet" scientifique prouvée de façon "irréfutable" par de nombreuses preuves éloquentes.

Cette torsion logique me fout la trouille. C'est trop gros pour que personne ne se réveille face à ce tordage de bras intellectuel.

Voici ma façon de voir la chose, soit avec sens critique, rigueur intellectuelle, en toutte franchise:

1) Le réchauffement climatique n'est pas une théorie unanimement adoptée par tous les scientifiques, comme veulent faire croire les clercs du corps journalistique. Le GIEC a fait son unanimité en invitant certains scientifiques et en rejetant les autres, dont des climatologues et des géographes réputés.

2) Si réchauffement climatique il y a, il n'est peut-être pas causé par le CO2, ou exclusivement causé par ce gaz présent à l'état naturel depuis toujours, qui n'est pas le seul gaz à "potentiel" d'effet de serre (il y a aussi la vapeur d'eau), cet l'effet de serre n'étant pas la seule possibilité de théorie responsable d'un réchauffement climatique étant donné qu'il faut aussi considérer la variation d'intensité du rayonnement solaire.

3) Si réchauffement climatique il y a, si causé par l'effet de serre, si causé par le CO2, il est possible que la quantité de CO2 ait varié en fonction de d'autres sources que l'implication humaine, y compris les feux de forêt, les émissions de méthane naturel, l'activitée volcanique, et j'en passe.

Comment quelqu'un doté d'une intelligence, honnête, d'un sens critique, d'une rigueur scientifique, peut affirmer sans rire, que la thèse des journalistes, des théologiens, de Greenpeace, de Stéphane Dion est irréfutable, sans avoir été prouvée scientifiquement?

Une construction intellectuelle, une théorie, n'est pas et ne sera jamais une preuve.

La seule chose qui me permet de croire que le climat s'est réchauffé ces 20 000 dernières années, c'est qu'au dessus du Québec, il y avait trois kilomètres de glace, et que les océans étaient 80 mètres plus bas. Il n'y avait pas de voitures, d'usines, de journaux faits à partir d'arbres coupés dans des forêts saccagées... Cela n'a pas empêché l'humanité de proliférer...

Mais on semble croire que ce réchauffement est soudain, nouveau, depuis que la presse moderne l'a "inventé". Adieu l'Atlantide! Mais pourquoi donc des villes se trouvent sous la mer Noire et la Méditérannée?

Pour le reste, des études scientifiques, reconnues, en climatologie historique, pas par des théologiens comme Steven Guilbault de Greenpeace, un simple groupe de pression, affirment que le climat a été chaud à la fin du moyen-âge, avant de se refroidir considérablement pendant environ 600 ans, jusqu'à ce qu'il se réchauffe de nouveau à la fin du 19e siècle.

C'est ainsi que la colonisation de la "terre verte" (Groenland) entreprise vers l'an 1000 a pris fin dans la mort lente des colons norvégiens après des décennies d'absence de ravitaillement, et d'entêtement à ne pas imiter le mode de survie des inuits.

Jamais pour expliquer la théorie du réchauffement climatique, on tente de donner une perpective au lecteur, qu'en fait on essaie de manipuler grossièrement comme s'il était un parfait imbécile, on explique le climat dans l'histoire...

Est-ce parce que ce recul, ces données véridiques, rendraient cette populasse qui vit au mieux 80 ans, moins naïve face à un clergé réchauffiste étouffant?

Ces derniers mois, je n'ai lu aucun article racontant que le climat était sensiblement plus frais depuis 2000. Mais les journalistes, au lieu de faire leur travail, soit de rechercher la vérité (à défaut de la trouver), travaillent à dénicher les hérétiques qui n'ont pas adopté la thèse dominante en tant que dogme religieux.

Voilà ce qu'est devenue la presse... On fait la chasse aux sorcières, c'est la nouvelle inquisition.

Prenons l'exemple des armes de destruction massive... On sait que Saddam Hussein a utilisé des armes de destruction massive, on a vu son armée défiler avec ces armes, on a vu les kurdes se faire gazer et on a même trouvé des fosses communes contenant jusqu'à 5000 corps.

Mais étant donné que selon les anti-Bush, autre faction religieuse au sein de la presse, l'armée américaine a été en Irak pour trouver ses armes de destruction massive, parce que Bush a dit qu'il y en avait, et que vu qu'on en a pas trouvé, Bush a donc menti.

Bush a dit qu'il croyait qu'il y en avait, avec les informations qu'il avait en mars 2003... Personne n'a prouvé qu'il y en avait pas jusqu'aujourd'hui, personne n'a ratissé l'Irak du nord au sud, avec le peigne fin utilisé dans le désert d'une planète du film "Spaceballs".



La CIA a même diffusé des images satellites de convois, deux mois avant l'invasion, prenant le chemin de la Syrie, convois qui pouvaient très bien transporter des missiles et d'autres armes. La Syrie, pays ami des français, faisait de la "récupération" pendant que la France alors dirigée par Chirac essayait de gagner du temps.

Sans preuves, dans un raisonnement logique un peu distorsionné... on a traité Bush de menteur.

La France elle ne ment jamais... surtout pas avec l'Agence Fraude Presse, agence de l'état français, dont le ministre des affaires étrangères siège sur le conseil d'administration. Cela donne une idée du niveau d'infiltration, au service de la diplomatie française, qu'on a dans notre presse. Pour le volet politique, demandez à Louise Beaudoin, pour qui elle a travaillé entre les années '70 et le deuxième échec référendaire... est-ce de la trahison?

Tant dans le cas du réchauffement climatique, que dans le cas des armes de destruction massive, l'Agence Fraude-Presse a joué son rôle de porte-parole des intérêts de la diplomatie française.

De quel genre de société peuvent émerger ce genre de débats complètement débiles? Que se passe-t-il avec la rigueur intellectuelle de la presse? D'où sort toute cette démagogie, ce nivellement par le bas?

N'est-ce pas amusant qu'un président américain maladroit et dépensier, nouvellement élu, soit un si grand défenseur des thèses de la diplomatie française...


***
Autre nouvelle non-diffusée au Québec: les glaces de l'Antarctique ne fondent pas vraiment...
http://www.news.com.au/story/0,27574,25348657-401,00.html

-

samedi 25 avril 2009

Les déserteurs du 21e sciècle

En 1939 le monde plonge dans une guerre mondiale qui causera des dizaines de millions de morts. La guerre se déroulera sur trois continents, et sur tous les océans, jusqu'aux portes du fleuve Saint-Laurent, où les soldats nazis trouveront des canadiens-français de la "race pure" du chanoine Groulx pour les acceuillir et festoyer en leur compagnie dans les villages.

On en sera venu à ces six ans d'horreur, de Stalingrad à Londres, en passant par Auchswitz sans oublier de mentionner le coup de grâce qui devait terminer le tout à Hiroshima et Nagasaki, surtout par l'irresponsabilité et les largesses morales de Chamberlain et de Daladier, qui ont signé Muninch préférant une paix temporaire de lâches à un conflit inévitable face à l'Allemagne dopée prête à tout râfler l'Europe et même plus.

1942, une fois la France sous Hitler, Londres bombardée, les juifs dans les trains, une forte majorité de Québécois se sont opposé à la conscription, sous le prétexte que ce n'était pas leur guerre, que c'était au loin, bref, qu'on en avait rien à foutre. Les Québécois réfractaires à se porter volontaires dans cette mission à libérer l'Europe, se retrouvent conscrits, donc embrigadés en tant que soldats moins qualifiés, fantassins de première ligne, qui ont une espérance de vie plus limitée.

On a mis sur le dos d'un racisme anti-Canadien-français le fait que beaucoup de Québécois sont morts sur les plages de Normandie. Il ne faut pas négliger la variable volontaire entrainé versus conscrit envoyé de force moins qualifié.

À moins de couper les coins ronds avec l'histoire, question de nourrir une cause.

67 ans plus tard, vous entendez encore des lâches du Québec répéter les mêmes phrases:

"Ce n'est pas notre guerre"

"C'est la guerre des autres, loin d'ici"

"Nous sommes pacifistes"

Ces sottises vides, d'une lâcheté extrême sont diffusées par des médias qui contrairement à ceux de 1940, sont libres de trahir le droit fondamental des humains à vivre libres de la tyrannie et de la cruauté de certaines idéologies noires qui n'ont pas leur place.

On s'en lave les mains, comme si ça ne nous regardait pas.

On propose, sondages à l'appui, que les Québécois sont contre cette "guerre impérialiste" (Luc Lavoie TVA 24 avril 2009), hors des "plans guerriers" du président Bush, quelqu'un qui aime semer la mort partout pour des intérêts financiers quelconques, le pétrole, etc, peut-être même la marionette des extra-terrestres cachés au secteur 51.



Vous pouvez aussi citer ce gros imbécile à moumoute Normand Lester au 98-5fm de Montréal qui ne lâche pas le morceau des théories de complots plus ou moins fondés, qui en fait nourrissent sa haine maladive des États-Unis, de la culture anglo-saxonne, du libre-marché et même de la démocratie.

Pour eux, et tous les moutons suiveurs du Québec, aussi ceux de la France, de l'Allemagne, saupoudrés un peu partout parmis nous en Occident, cela ne nous regarde pas que Al-Qaida, soutenue par les Talibans d'Afghanistan, ait fait sauter deux avions dans les tours du World Trade Center, un dans le Pentagone, et un autre qui n'a pas touché sa cible.

"Ça regarde les Américains capitalistes, impérialistes et belliqueux"

Ce genre de mentalité qui provoque des hauts-le-coeur aux gens moindrement sensés, provoque en moi des sentiments de colère, qui sèment un doute dans ma conscience. Est-ce que nos vrais ennemis sont ces fous en Afghanistan, ou bien que l'ennemi est l'ennemi de nos libertés, ceux qui seraient prêts à laisser l'idéologie du mal du 21e sciècle, l'islamisme, prendre le contrôle d'une partie du globe, instaurer un régime de terreur aux idées moyen-âgeuses.

Ma colère a été jusqu'à m'interposer entre ces manifestants, pour la plupart des déchets de société aux foulards noirs sur le visage, et nos militaires défilant dans nos rues en juin 2007.

Ce qui me révolte le plus, c'est l'écho que trouvent ces déchets de société dans le reste de la société par l'intermédiaire des médias gauchisants.

Une société qui n'a plus à être conscrite, qui n'est même pas capable d'unanimement soutenir nos frères, soeurs, amis, nièces et neveux, qui ont de leur plein gré décidé de servir leur pays, ses valeurs, au risque de leur vie.

Quel dégoût j'ai ressenti lorsque Taïeb Moalla et quelques autres journalistes sans honneur ont trouvé ce "parrain" qui a profité de la mort de sa nièce, pour proposer le retrait des troupes, soit de renier nos valeurs, d'être défaits par ces fanatiques en camionettes dans le désert.

Encore résonnaient ces mêmes phrases creuses...

Ce "parrain" a, à mon avis trahi la mémoire de la défunte, qui s'était engagée de plein gré dans les forces canadiennes, en temps de guerre. Lui ainsi que tous ceux qui ont acquiescé à ses propos honteux, ont manqué de respect au malheureux sacrifice de Karine Blais, et des 116 autres (du moins ceux qui ne se sont pas suicidé ou qui sont morts dans de vains accidents routiers).

Cela démontre que "nos valeurs" ne sont pas partagées par tous chez nous. En plus le sacrifice de certains est détourné au profit d'un argumentaire tordu pour laisser les talibans reprendre le pouvoir. S'ils acceptent de négocier avec le fondamentalisme islamiste, de perdre du terrain sur les droits fondamentaux, la dignité humaine, et qu'ils se rangent aux côtés des déchets de la société Occidentale, masqués dans nos rues portant des bannières qui rapellent l'Union Soviétique de Staline... il est très possible qu'en plus du problème Afghan, nous ayons du pain sur la planche afin d'éveiller solidement les esprits perdus et de cerner véritablement les esprits tordus.

Gageons que même lorsque les Talibans auront en leurs mains la bombe du Pakistan braquée sur nous ou sur l'Inde, et qu'ils chercheront le manuel d'emploi pour la lancer au plus vite sur quelqu'un qui ne croit pas en leur dieu, nos idiots "pacifistes" ne seront même pas assez humbles et lucides pour reconnaître que la méthode dure "à la Bush" aurait du être encore plus dure pour écraser le risque lorsque c'était possible.

Et que dire de ceux qui comme cet imbécile de première que j'ai lu dans le courrier du lecteur de deux journaux à Québec, qui défendait le droit aux Ayatollahs d'Iran qui promettent depuis toujours la destruction d'Israël, d'avoir leur bombe nucléaire.

Comme si c'étais nous, l'Occident, les méchants qui méritons d'avoir ça braqué sur nous, tenu par des fous et des simples d'esprit qui ne savent que marmonner des versets du coran et enterrer des bombes artisanales.

On a quand même publié sa lettre, plus représentative d'un état mental douteux (désinstitutionnalisation), que d'un droit à la liberté d'expression... surtout que les réponses pro-occidentales, pro-Harper, pro-Bush, anti-islamistes, à ce genre de lettres sont quasiment impossibles à faire publier (j'ai abandonné ces tribunes, je préfère sermonner directement les journaux).

Les déserteurs Tchèques...

Pendant qu'on utlisait les cadavres dans les médias Québécois afin de "sensibiliser" le peuple d'agneaux émotifs bipolaires à l'écoute de TVA à l'importance de laisser les Talibans prendre l'Afghanistan, et pourquoi pas en plus le Pakistan et la bombe nucléaire, on remarqué du côté des Britanniques que les soldats de la république Tchèque en mission pour l'OTAN en Afghanistan, avaient tendance à quitter le terrain lorsque ça devenait plus chaud, mettant en danger le succès des opérations, et la vie des soldats des autres pays de la coalition, surtout Britanniques.

La France et l'Allemagne ont des restrictions* à leur implication dans la mission, certains se moquent d'eux en les apellant les soldats de 9 à 5. Ce sont indirectement, ou en partie à cause ces restrictions d'ailleurs que les insurgés talibans ont le contrôle du territoire Afghan, et qu'il peuvent circuler à leur guise la nuit et installer des bombes artisanales qui minent les routes.

Maintenant les Tchèques déguerpissent lorsque le travail s'annonce...

Avons-nous un problème de discipline et de rigueur?

Est-ce que ça serait possible qu'en démotivant les soldats, parce que l'appui de la population fait souvent défaut, et que le personnel militaire, les hauts gradés ainsi que les politiciens emploient une langue de bois, utilisent des stratégies faibles pour faire des omelettes sans casser d'oeufs, nous nous retrouvons avec une chaîne de commandement qui manque de rigueur?

Je suis convaincu que les alliés n'auraient jamais réussi à battre l'Allemagne et le Japon si les points de vue de l'ennemi avaient réussi à pénétrer aussi facilement l'espace médiatique comme c'est le cas aujourd'hui.

Lorsqu'on est en guerre, est-ce le temps de permettre à quelques rats de cracher au visage de nos soldats avant leur départ?

Qui a décrété qu'un "panier à salades" ou une bonne vieille matraque, ça ne devait plus servir? Peut-être qu'à défaut d'être enseigné aux avortons de l'extrême gauche, un minimum de respect, ça s'impose?

Il y a tellement d'autres journées, de lieux pour signifier aux politiciens qu'en tant que "pacifistes" le sort de la civilisation, des droits des femmes en Afghanistan, de la liberté de chaque humain de la planète me les intéresse pas...



***
Justifier
* RESTRICTIONS D'INTERVENTION GÉOGRAPHIQUES ET D'EMPLOI DE LA FORCE: Certains pays imposent des limites à l’emploi de leurs troupes. Ces restrictions, que l’on appelle aussi les « caveats », peuvent inclure par exemple l’exclusion de toute participation à des combats ou à des opérations ayant lieu la nuit. Bien que les « caveats » au sein de la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS/ISAF) ne soient pas officiellement divulgués au public, les dirigeants de l’OTAN et de certains de ses membres réclament ouvertement leur levée depuis longtemps.

Marc André Boivin, coordonnateur Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix
Source:
http://www.operationspaix.net/L-OTAN-en-difficulte-en

-----

mercredi 22 avril 2009

Radio tordage de bras : intimidation automobile

Dernièrement je décrivais ici sur ce blog certaines façons de faire des affaires avec la politique dans la radio de Québec.

Cette semaine le "tordage de bras" prend une toute autre tournure avec l'envoi d'une mise en demeure au FM93 pour des commentaires de Pierre Michaud (animateur de RPM à TQS) dans sa chronique automobile dans l'émission de Gilles Parent, le 2 mars dernier.

Les propos de Pierre Michaud:

http://www.radioego.com/ego/listen/2238

J'ai exprimé sur Radioréveil, certains liens qu'on pouvait faire dans l'industrie automobile de la région de Québec, et le concurrent de la station de Cogeco, RadioX.

S'tu vrai ça...

J'ai entendu quelque part, ou quelqu'un quelque part a entendu et m'a rapporté que RNC/RX serait en arrière de ça... j'ai de la difficulté à imaginer ça... Quelqu'un a entendu la même chose?


J'ai eu plusieurs réponses à ce message par e-mail et j'ai écrit:

Je cherchais le lien entre cette rumeur, et on me l'a donné à l'oreille... plusieurs fois... c'est un secret de polichinelle.

Demers serait co-propriétaire d'un concessionnaire Chrysler à Lévis... ça sent donc pas la mise en demeure, mais bien la mise en Demers.

Vous le connaissez ce Patrice... quand il entre dans la ligue de hockey, il prend contrôle de la ligue. Ça tombe juste drôle avec une nouvelle que j'ai vu ces derniers jours dans le journal: on a changé le président de la corporation des concessionnaires de la région de Québec...

HÉ que ça sent drôle ça.

Est-ce que RNC est au courant de ces manoeuvres à tendance déloyales?


Il y a aussi le fait que plusieurs clients du 93 ont reçu une copie de la mise en demeure...

Faites les liens que vous voulez, moi je fais les miens. Trop de circonstances pour n'être qu'une simple addition de hasards.

En quelques heures, le message sur Radioréveil a été comme d'habitude enlevé... Comme à chaque fois qu'on parle de RadioX, Patrice Demers, et de son animateur chouchou Denis Gravel. Vous pouvez vous acharner contre n'importe qui, contre n'importe quoi... mais ne pas parler d'eux. Je suis un peu un joueur "marqué". Mais de leur côté eux, ils s'acharnent et s'acharnent, refusant de subir la moindre critique.

L'industrie automobile est une affaire de gros sous. C'est à Québec au moins 20% des ventes du 93, quelque chose qui doit ressembler à un million par année selon Jeff Fillion qui a commenté la nouvelle sur XM:

http://www.radioego.com/ego/listen/2245

L'analyse de Jeff est sécuritaire et conservatrice, lui aussi a des commanditaires qui vendent des autos.

Je vais jusqu'à être convaincu qu'il n'y aurait même pas de réactions, de plaintes à ce que Michaud a dit, si ce segment d'émission s'était déroulé à RadioX l'ancienne station de Gilles Parent. Là il y a le facteur Demers, comme si c'était impossible de faire des affaires de façon honorable, comme s'il devait toujours y avoir une confrontation directe ou indirecte devant des juges (qu'ils perdent toutes). Comme s'il était impossible de faire de la radio, bien faire son travail de son côté.

Ces commentaires sur l'industrie de la vente automobile n'apportent rien de vraiment nouveau, tout le monde sait que la vente automobile comme la vente de télés, donne lieu à des "p'tites crosses" au dépends ce ceux qui ne connaissent pas le domaine.

Comme on dit... La passion les anime... Liberté!


***

lundi 20 avril 2009

Les passion les anime: Ministre Bolduc, avez-vous mes pilules?

(Écrit pour Radioréveil http://www.radioreveil.com/)


Ici, à chaque fois qu'on critique la Radio X, on a affaire à quelqu'un du payroll de RadioX.

Si vous critiquez Énergie... Sortir FM... des radios internet... la radio communautaire ça va.

Il y a un os à critiquer RadioX. Ils ne sont pas capables de vivre avec leurs échecs et la critique... Mais les autres doivent toujours accepter de se faire critiquer... "bin quoi?"

Même quand il passent des pubs du jour de l'an le 20 avril comme ce matin à 6h02. Bonne année!

Même quand leur animateur du matin fait une dépression live concernant la pluie qu'il y aura le sur-lendemain.

Même quand l'essentiel de ce qu'ils appuient ou détruisent, s'explique uniquement par le positionnement de leur concurrent, le 93, et qu'on l'avoue en ondes...

Même quand ce qu'on détruit par positionnement contre le concurrent, c'est un projet positif pour la ville, la construction d'un amphithéatre, qu'ils ont déja défendu pendant des années en citant l'exemple de Winnipeg...

Pathétique et minable.

Autant sinon plus que TVA, Le Soleil (leurs nouveaux amis), et tout ce que vous avez de plus mauvais au Québec.

Mais il y a un os à critiquer RadioX... ils ont critiqué tout le monde, en avaient pour la liberté d'expression, et quand le public n'est plus là... on tente de contrôler ailleurs. Quand les forums servaient à défendre leurs causes c'était bien... aujourd'hui ça leur échappe...

On s'est bien rendu compte que c'était uniquement du positionnement commercial, que la liberté on se torchait avec, et qu'elle a été jetée après usage.

Musicalement et intellectuellement, de plus en plus, l'auditeur-type c'est Joe Dirt du parc de maison mobiles. November rain de GNR, Nickelback et Kid Rock! Yeah!



Avons-nous le droit d'en discuter sur un forum de discussion qui parle de radio?


***

Voyons voir combien de temps cette fois ce texte pourra rester sur leur forum...

mercredi 15 avril 2009

Observations actuelles et questions obsessives III - Les missions

Obama veut un monde sans armes nucléaires... belle rêverie... Réalité: La Corée du Nord se fout bien des rêves du président Obama, ils viennent de reprendre leur programme nucléaire, probablement en considérant que le dirigeant des États-Unis est un faible au bras de fer.

Avec la commission Oliphant, l'opposition Libérale des commandites, Bloquiste des commandites, et NPD du gauchisme, Karlheinz Schreiber continue d'éviter d'être rapatrié en Allemagne où la prison l'attend. Il semble que ce maître chanteur, maître du sport de la crosse, cherche à se rendre utile à une opposition qui elle cherche par tous les moyens, avec des journalistes très collaborateurs, à faire des liens démagogiques entre les "Progressistes-Conservateurs" de Mulroney et les conservateurs de Harper, en réalité issus des Réformistes et Alliancistes. Ce soap qui évolue très peu, fait couler de l'encre récupérée, de la non-nouvelle. L'important est de créer des liens qui ne sont pas si solides, et de coller une image moins propre à Harper par quasi-association (car Harper a coupé les liens avec Mulroney quand il a sû pour ses liens avec Schreiber).

Les morts en Afghanistan se servent toujours froids dans la presse Québécoise. Une jeune femme de 21 ans qui a explosée avec ses compagnons en circulant sur une route minée est utilisée par ces valeureux journalistes pour servir la cause du "pacifisme des lâches". On a réussi à rejoindre au téléphone le "parrain" de la soldate qui a répété cette cassette que tous les pacifistes lâches répètent: "J'ai toujours pensé que ça ne servait à rien d'aller là-bas, on était un pays de casques bleus, maintenant nous combattons." Les journalistes de TVA/LCN se délèchaient déja alors qu'il n'avait pas encore fini de prononcer son discours de Québécois qui ne s'implique pas dans des causes difficiles. Comme si l'utilité d'une mission à laquelle nous sommes liés par un engagement sur l'honneur avec nos partenaires de l'OTAN, se jugeait sur la difficulté à l'accomplir. Les talibans savent que l'occident est peuplé de mous et de lâches, que plus nous sommes mous et lâches, plus ils tueront, surtout des Afghans au marché, sachant que ça a un impact sur notre détermination. Sortez donc les journalistes de là... qu'on puisse faire le ménage! Karine Blais n'était pas une lâche, c'était une volontaire engagée, déterminée, et sa famille était très fière d'elle et l'est toujours. Le Canada a beau être en mission de "combat", même si un combat contre les talibans est une mauvaise chose aux yeux des pseudo-pacifistes, cette jeune n'est pas morte en combattant: elle est morte sur une route minée. Le "combat", nos amis "pacifistes", tout comme les talibans, ils fuient ça... par lâcheté.

Dans la rubrique relativiste "Il n'y a pas que notre façon de vivre qui soit la bonne", les dirigeants Afghans de Karzaï maintenus au pouvoir par notre intervention, notre argent, et par le sacrifice des 117 canadiens, marchandent le droit des femmes Afghanes à refuser une relation sexuelle, avec les débiles-arrièrés de ce pays. Bien sûr pour le relativiste-gauchiste pseudo-intellectuel, notre façon de vivre n'est pas nécessairement la meilleure, mais derrière ce genre de pensée vide, cette croyance stupide, se cache une terrible connerie. Notre façon de vivre est la meilleure, peut-importe ce qu'en pensent quelques arrièrés en Afghanistan et nos cons indécrottables en occident. Si l'Afghanistan n'est pas prête pour la démocratie, en attendant, une occupation durable, des lois à l'occidentale devraient s'appliquer. Toutes les cultures ne sont pas égales, toutes les croyances n'ont pas la même valeur, toutes les idées ne sont pas aussi bonnes: Ce n'est pas vrai qu'il est tolérable d'avoir sur notre planète ce genre d'idéologie primitive, comme il est très bien que la pratique du cannibalisme soit à peu près officiellement rayée de la carte aujourd'hui.

Parlant de zones pas très civilisées, la Somalie des pirates est une zone à éviter. Les navires de marchandises doivent être escortées de frégates entre l'Océan Indien et la Mer Rouge. Un marin père de famille, français, le savait très bien... c'est pourquoi il navigait les lumières fermées la nuit au large de ce pays d'anarchie. Mais il ne le savait pas assez afin d'éviter à sa famille de naviguer dans ces eaux dangereuses. Ce qui devait arriver arriva, les pirates ont débarqué sur son voilier, et ont pris la famille en otage. Après négociations, les marins français du secteur ont décidé de passer à l'attaque, attaque qui a servi à libérer la famille saine et sauve, sauf malheureusement le père déraisonnable qui au moins aura été le seul à payer de son irresponsabilité.


Comme j'en ai déja parlé dans mon épisode 2, Nathalie Morin est "pognée" en Arabie Saoudite. Après la médiatisation de son cas, et ensuite des mois dans l'oubli, sa mère décide de poursuivre le gouvernement, car on a pas réussi à enlever sa fille des griffes de son mari légalement preneur d'otage dans son pays. En quoi le Canada est responsable des déboires de cette Québécoise qui a ignoré les mises en garde? En quoi le contribuable canadien devrait payer un dédommagement à cette famille, parce que leur fille n'était pas capable de s'empêcher de se mettre dans le pétrin? Le message est clair depuis longtemps: si vous vous rendez dans un pays étranger, vous devez prendre conscience des lois qui s'y appliquent... dans certains pays, la liberté n'a pas de valeur, la femme n'a pas de droits. Souhaitons que ce cas en fasse réfléchir quelques-unes, bien que cet excercice soit très difficile pour certaines personnes.

En terminant, question de continuer de se donner la mission de ridiculiser les minables de la gaugauche, dites-vous que si un dangereux criminel braque une arme contre vous, vous pourrez toujours lui demander si son arme est bel et bien enregistrée avant qu'il tire.

mardi 14 avril 2009

Dérive pro-Russe de la mafia Gesca?

(En réponse à "Dérives géorgiennes" de René Beaudin publié dans Le Soleil édition du dimanche 12 avril 2009, page 26)

Votre sortie en règle sur le dos du président Géorgien, en faveur de l'ingérence Russe aggressive sur tous les peuples de l'ex-Union Soviétique qui aspirent à la liberté nous montre bien votre valeur d'analyste à tous ceux qui reconnaissent les "marqueurs génétiques" du schéma intellectuel des traîtres anti-occidentaux.

Tout ce qui est bon pour l'occident, l'OTAN, les États-Unis, est
mauvais.

Tout ce qui est mauvais pour l'occident, l'OTAN, les
États-Unis, est bon.


Voilà une similitude évidente avec la politique étrangère des Russes depuis l'instauration de la dictature maquillée de Poutine, celle des assassins de journalistes. Voilà la pièce musicale interprétée par les goujats anti-démocrates, anti-capitalistes, les héritiers moralement dépravés de 68, les débris du communisme post-Soviétique, parmi nous, même dans nos "élites" bourgeoises.

L'Allemagne et la France sont dépendants de l'énergie Russe, ils se retiennent de déplaire au maître qui tire les ficelles... mais vous quel est votre intérêt?

Aucune limite dans la désinformation, le mensonge, la corruption des idées, la destruction de l'espoir Ukrainien, Géorgien, Moldave, Biélorusse, Russe... est-ce pour soutenir les intérêts de Power Corporation que Gesca prend part de cette façon à cette farce, avec votre plume pour porte-parole?

Comment avoir des intérêts communs avec les marchands d'armes et d'êtres humains de Transnistrie, les passeurs d'héroïne à l'Europe?

Est-il raisonnable de soutenir la Russie qui utilise son gaz pour s'ingérer dans la politique interne de ses anciennes républiques satellites? Est-il raisonnable de soutenir la Russie lorsqu'il y a sabotage PROUVÉ à de multiples reprises du processus démocratique en Ukraine, Moldavie, Géorgie?

Combien de morts seront nécessaires pour instaurer vos idées noires, l'obscurantisme anti-occidental, et combien de ces morts auront ensuite à voter pour soutenir les salauds du Kremlin?

Qui est aveugle?

Vous vous montrez sensible au sort des Géorgiens face au méchant dirigeant pro-OTAN que vous décrivez démagogiquement comme étant autoritaire... j'en ai presque eu une petite larme sur la joue, surtout que face à son opposition aussi pro-OTAN, qui lui reproche d'avoir tombé dans le piège Russe, il est plutôt un modéré...

Rien de votre part sur l'écrasante démesure violente Russe en Géorgie l'été dernier, illégale, condamnée de par tous les pays qui leur restent de la dignité... Rien sur le comportement de violeurs, pilleurs, de l'armée Russe, incendiant les maisons de villages en villages pendant qu'elle n'a livré aucune guerre contre l'armée Géorgienne, qui s'est sauvée à leur arrivée.

Que dire de ces 200 étudiants, dont quelques mineurs arrêtés mardi à Chisinau, un est mort tabassé par la police, les filles violées et battues par des policiers à la gloire du poutinisme Russe pour avoir demandé un recomptage? Quatre jours après les arrestations, aucune liste de noms, des familles inquiètes, des informations au compte-goutte uniquement sur internet. Les enfoirés du Nouvel Obs, et autres tordus sont encore dans le mauvais camp...

Vous pensez avec vos amis qu'à simplement trier les opinions du lecteur (là où je ne m'essaie même pas, je connais le système) vous pourrez continuer de raconter n'importe quoi et de faire une sélection quasi-schizophrène d'articles de l'AFP?

Bienvenue dans la démocratie 2,0 monsieur Beaudin; le peuple a la parole sur internet. Ma colère face à votre fallacie s'exprimera maintenant sur mon blog.

La Géorgie démocratique est étranglée par la Russie, l'occident se désintéresse, et vous... vous applaudissez. J'en rage.

Au fait, vous écrivez que Obama n'a pas daigné se rendre en Géorgie... Combien de pays a-t-il visité depuis son assermentation qui n'a même pas 100 jours?

samedi 11 avril 2009

Le monde selon les lâches

Le Pakistan soumet une résolution à l'ONU visant à rendre illégale voire criminelle la "diffâmation" à l'endroit des religions, la religion musulmane en particulier. Les Nations Unies sont ainsi détournées par les pays musulmans, avec l'aide de quelques nations traîtresses et extrêmes gauchistes (Russie, Cuba, Bolivie, Afrique du Sud, Nicaragua) donnant 23 pour, et par les lâches asbtentionnistes (Argentine, Inde, Japon, Corée du Sud) pour 13 abstentions.

Seuls 11 pays se sont opposé à cette résolution qui met en danger le droit à la liberté d'expression dont mon Canada (merci à Harper), la Suisse, les pays de l'Union Européenne et le Chili.

Les États-Unis et l'Italie se sont retirés du processus avant la tenue du vote le 26 mars dernier.

Cette résolution ouvre la voie à des "crimes de blasphème", condamnant les critiques à l'endroit des religions.

Pour les idiots, on est même pas foutu de se rendre compte que l'occident, Les États-Unis et Israël sont constamment "diffâmés" par les pays musulmans. Peut-importe, la sensibilité religieuse des peuples les plus violents prime sur nos droits de penser et de s'exprimer. De toute façon, parmi nous il y a trop d'imbéciles qui nous empêchent à chaque fois de nous défendre contre les attaques contre nous, les civilisés.

L'Afghanistan vote une loi permettant aux maris d'abuser sexuellement de leur femme, l'absence de consentement de la femme à des relations sexuelles n'ayant aucune valeur selon leur raisonnement. L'Afghanistan est en train de prouver que certains peuples sont trop arrièrés pour la démocratie... Une occuppation complète, durable et un dictat occidental ferme aurait du être mis en place afin de dompter ceux qui utilisent les failles de la liberté pour ramener des parties du monde au moyen âge.

Pour les relativistes bien sûr, toutes les religions sont bonnes, tous les points de vue ont de la valeur...

Quelle bêtise!

mercredi 8 avril 2009

Consentement à écraser la démocratie en Moldavie?

CNN et Radio-Canada font la sourde oreille aux cris du peuple Moldave dans les rues de Chisinau depuis trois jours. Aujourd'hui, dans une émission d'une demie-heure complète sur l'actualité internationale à CBC Newsworld, pas un mot, la moindre image sur ce qui se déroule en Moldavie. Ce n'est pourtant pas tous les jours que des dizaines de milliers de manifestants prennent par la force des sièges du pouvoir.

Après les allégations de fraude massive à des élections qui devaient donner les communistes gagnants avec près de 50% des voies, entre 20 000 et 100 000* jeunes et quelques moins jeunes sont sortis hier et ont attaqué la présidence et le parlement de la république. On a rapporté que 183 000 morts auraient voté, sur moins de 2,6 millions d'électeurs.

On doit comprendre qu'après deux tremblements de terre en Italie, un détournement de cargo d'aide humanitaire au large de la Somalie, il n'y avait même pas 30 secondes sur 30 minutes pour présenter un petit reportage sur la situation à Chisinau, des images d'un peuple qui se soulève contre cette cochonnerie de faucille et de marteau (bien que beaucoup de journalistes de Radio-Canada cachent mal leurs sympathies à l'extrême-gauche).

Ces émeutes sont bien plus significatives et importantes que des casseurs professionnels qui font la tournée des sommets du G8, G20, de l'OTAN. Ce soulèvement a lieu dans un pays pauvre, corrompu, contrôlé par des apparatchiks d'une république de l'ex-Union Soviétique.

Imaginez-vous que le président communiste Voronin, 68 ans, est un ancien fonctionnaire de la gendarmerie lorsque la Moldavie appartenait encore à URSS. Ensuite, imaginez-vous que son fils est devenu l'homme le plus riche de la Moldavie, le pays le plus pauvre d'Europe.

Après avoir repoussé à vendredi la publication des résultats complets, parce que le responsable de la commission électorale aurait eu un "malaise cardiaque", suite au "stress entraîné par le scandale", la comission est revenue sur sa décision et a finalement publié les résultats complets aujourd'hui en après-midi (merdredi). Contrairement à ce que les résultats préliminaires laissaient entrevoir, les communistes n'auraient pas la majorité nécessaire, même selon ces résultats contestés par l'opposition, pour obtenir la présidence. Les communistes auraient obtenu moins de 49,5%, donnant 60 sièges, alors qu'il est nécessaire d'avoir 61 sièges pour nommer le président. L'impact d'une fraude électorale de quelques milliers de votes est donc d'une importance majeure... qu'en est-il pour 200 000 votes?

http://www.lemonde.fr/europe/article/2009/04/08/moldavie-les-resultats-des-elections-nous-ont-brises-une-rage-folle-s-est-reveillee-en-nous_1178349_3214.html#ens_id=1177463

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/moldavie-on-craint-une-forte-repression-des-manifestations_752401.html



Vidéo d'arrestation sommaire, dans une portion tranquile de la ville. Des manifestants peu nombreux demandent l'aide de la police, pendant que des agents en civils font des arrestations au hasard. Les agents en civils refusent d'identifier le service pour lequel ils travaillent et les arrêtés sont amenés pour le moment à un endroit inconnu. Plus de 200 arrestations auraient eu lieu à Chisinau aujourd'hui le 8 avril.



Images de l'attaque de la présidence à Chisinau hier le 7 avril


*Les chiffres sur la manifestation du 7 avril sont contradictoires. Certains parlent de 20 000, une source de 100 000 et les Russes à partir de Moscou qui soutiennent fermement Voronin affirment qu'ils n'étaient que 5000.

mardi 7 avril 2009

Jos communistii! (À bas les communistes!)

Pendant que CNN continue de chercher comment nous rendre le président-danseur encore plus sympathique dans d'innombrables infopubs, pendant que la terre tremble en Italie et que nous n'y pouvons rien, la Moldavie, pays roumanophone entre l'Ukraine et la Roumanie, se soulève suite à une autre élection entachée par des pro-Russes, qui sont cette fois sous une bannière communiste.

Après les révolutions orange de l'Ukraine et de la Géorgie il y a quelques années, le M du GUAM (Georgie, Ukraine, Azerbaijan, Moldavie qui forment une alliance de pays qui se dirigent vers un rapprochement de l'Europe) est en proie à des émeutes qui surviennent après des élections entachées d'irrégularités communes aux élections qui se déroulent dans des pays de l'ex-Union Soviétique: Vote de 183 000 morts, décompte douteux des voies des citoyens vivant à l'extérieur (très nombreux), et contrôle total de la presse officielle par le gouvernement lors d'une campagne électorale.

On en parlait déja ce matin 9 heures, heure de Québec, mais à 17 heures CNN n'avait toujours rien à ce sujet dans sa section internationale.

Ensuite le gouvernement Moldave a bouclé les villes et limité les communications cellulaires, l'internet et mis hors d'ondes la télévision dans la capitale Chisinau. Le président Voronin a ensuite déclaré qu'il y avait "une tentative de coup d'état".

Les manifestants, parmi eux de nombreux étudiants, scandaient "À bas les communistes" et "mieux vaut être mort que communiste", slogan récupéré de la révolution Roumaine contre Causescu en 1989.

Bien sûr, les Moldaves ne peuvent compter que sur eux-mêmes en attendant que certains pays déja en froid avec les Russes, prêtent attention à leurs aspirations démocratiques. La Pologne, la Roumanie, la Géorgie, l'Ukraine, la république Tchèque, pourraient devancer les puissances occidentales trop occuppées à tenir des discours creux sur la paix dans le monde dignes de "Miss concours", et qui ne veulent surtout ne pas déplaire à Poutine qui tient à garder le contrôle sur les ex-républiques soviétiques, par la force si nécessaire comme en Géorgie l'été dernier.

La gauche relativiste occidentale, véritable fléau, cancer de l'intellect, aura tendance à mépriser ce soulèvement, car il est d'abord anticommuniste, et pro-occidental. Ils veulent renverser des dirigeants occidentaux pour ne pas avoir à travailler et veulent avoir tout gratuit.

La pleuterie légendaire de la France, un pays où les universitaires scandent "À bas la démocratie" depuis mai 68, et les États-Unis affaiblis de Barack Obama ne veulent pas d'un problème de plus à l'international, sur la ligne de front entre l'occident et l'autoritaire pourriture infectueuse de la Russie poutiniste.

René Beaudin du Soleil à Québec, un anti-occidental avoué, anti-OTAN, sur la liste de paie de Gesca-Power Corporation, va certainement intervenir à ce sujet dans son billet hebdomadaire, demandant de la retenue, citant des sources officielles Russes. On vous trouvera peut-être même un intervenant de la Chaire de sciences politiques Raoul-Dandurand de l'UQAM à Radio-Canada pour vous expliquer que la Moldavie est déja démocratique, même si la population là-bas est en colère et dit le contraire, vous rapellant que nous ne devons (Le Canada) pas déplaire aux Russes.

D'ailleurs plusieurs médias occidentaux ont souligné que Voronin élu en 2001 en tant que pro-Russe, a effectué un "virage" pro-Europe... En oubliant de spécifier que la population Moldave a vu clair dans son jeu et qu'elle ne le croit plus. Les manifestants ont hissé le drapeau de L'Union Européenne aujourd'hui.

La Moldavie pourrait quand même basculer à l'ouest. Le président Voronin pourrait devoir réorganiser des élections car la foule a été suffisamment motivée aujourd'hui pour incendier le parlement et saccager le siège de la présidence.

Les Moldaves démocrates ont toute mon admiration et mon soutien aujourd'hui.


À BAS LES COMMUNISTES! LIBERTATE!

****

Archives du blog