mercredi 20 janvier 2010

Observations actuelles et questions obsessives (épisode 3 - Paresse écrite)

Les obamistes sous le choc

Eh oui, certains dans les médias québécois ont même affirmé que le républicain Scott Brown avait autant de chances de gagner l'élection au sénat pour l'état du Massachusetts qu'un conservateur avait de chances de gagner sur le Plateau Mont-Royal.

Ce matin, on constate l'étendue des dégâts dans le camp démocrate (chez les journalistes-cheerleaders aussi), le siège de feu Ted Kennedy passe à "un obscur républicain local" (s'il avait été "du bon bord" on aurait écrit "un homme de terrain").

L'administration Obama devrait avoir moins de facilité à passer sa réforme sur la santé.

Maintenant... on fait passer un conservateur sur le Plateau?

Médecins sans frontières critique l'action Américaine en Haïti

Il est désormais reconnu que plusieurs ONG sont noyautés par des idéologues qui contaminent l'oeuvre originale que l'organisme devait accomplir. Médecins sans frontières était et devrait continuer d'être un organisme honorable, apellant à faire ce que l'humain peut faire de mieux: soigner les blessés avec compassion.

En critiquant publiquement l'action de l'armée Américaine, faisant fi de la situation par définition chaotique de la catastrope à Haïti, situation à laquelle la meilleure solution est une coordination que seule l'armée Américaine sur place peut faire, Médecins sans frontières a fait de la politique, Médecins sans frontières a versé dans l'anti-américanisme primaire à la mode dans un certain millieu, à partir des Français, les fouteurs de merde par excellence.

J'ai donné pour Haïti. Aujourd'hui je suis content de ne pas l'avoir fait à Médecins sans frontières, et j'encourage ceux qui voudraient donner pour Haïti, de donner à une autre ONG.

Un autre organisme, cette fois apolitique, pourra agir sur place, en se coordonnant avec les autres opérations de sauvetage en place, pour de meilleurs résultats.

Voici le commentaire de Bill O'Reilly de FoxNews (station d'information #1 aux États-Unis, que vous ne pouvez pas écouter si vous avez Videotron comme distributeur) sur ces anti-américains qui utilisent Haïti, tout ce qu'ils peuvent utiliser pour exprimer leur haine de l'Amérique:


Éric Moreault n'écrira plus sur l'environnement

Mon grand ami Éric Moreault n'écrira plus sur l'environnement dans le Soleil. Lundi c'était sa dernière, et il en a profité pour nous montrer la "une" du Rolling Stone Magazine qui fait la chasse aux "idiots" qui attaquent le climat.

Si le Rolling Stone Magazine devait devenir mon ultime argument sur n'importe quel sujet autre que la musique, je pense que je serais intellectuellement en mauvaise posture.

Éric passe aux arts et spectacles, il couvrira désormais les spectacles comme il l'a fait en fin de semaine pour la venue de "Loco Locass" dans une minuscule salle, Le Petit Champlain, démonstration publique de gauche, séparatiste, et payée par vos taxes et impôts.

C'est quand même bizarre d'être aussi "omnipotents" dans le journalisme... Un jour tu est expert en environnement (fanatique intégriste de la verdure), l'autre du devient critique de spectacles (tout ce qui sera québécois-séparatiste-de gauche sera extraordinaire). C'est drôle ce qu'une convention collective peut faire: tu deviens expert en tout... La suite? Éric Moreault aux sports en 2014, oui, aussi expert en sports!

C'est un peu ça aussi le problème des médias conventionnels syndiqués... On prend le public pour des idiots (aussi on les traite d'idiots comme Éric l'a fait lundi) en faisant croire que le journaliste connaît tout, malgré ses lourdes fautes, et malgré que l'on peut comparer aujourd'hui avec de vrais experts de partout, vraiment spécialisés.

Au revoir Éric!

***

lundi 18 janvier 2010

International - Haïti et ailleurs...

Haïti: Se servir de Haïti pour faire de la politique

Ils sont des dizaines de journalistes à scruter, chercher, pour trouver la possibilité de se servir du désastre à Haïti pour frapper sur Stephen Harper et son gouvernement "de droite" (de droite égalerait un argument). Est-ce que Harper a réagi assez rapidement? L'a-t-on vu ce matin, si non, où est-il? Il se cache! Est-ce que les assouplissements à l'immigration sont suffisants?

Obama s'est placé au-dessus de la mêlée... Il a invité Clinton et Bush à l'aider à receuillir des sommes d'argent, comme Bush avait invité son père et Clinton lors du tsunami. Mais Hugues Poulin de Radio-Canada a répété plusieurs fois dans une même journée sa cassette: C'est pour permettre à Bush de se faire pardonner pour "Katrina"... Ah bon, c'était de sa faute?

Emmanuelle Latraverse est arrivée en retard, et n'a pu fournir des images que 24 à 30 heures après Richard Latendresse à TVA, on avait aussi Anderson Cooper à CNN longtemps avant, avec lien vidéo, et un autre à CNN qui était là vraiment en premier sur place. Cela n'empêche pas Radio-Canada de placarder sa publicité pour que l'on regarde la misère en HD, et affirmer grossièrement que Emmanuelle le grand pif, était là "dans les premières".



Intermède...

La pire crapule libérale c'est Raymond Giroux dans Le Soleil, habituellement publié le samedi. Tout est mélangé, retourné, détourné, renvoyé vers Harper. Il ne se gênera pas. Sa chronique hebdomadaire devrait être déduite des fonds électoraux du PLC, déclarée comme dépense électorale. Incroyable semaine après semaine.

Se servir de Haïti...

Est-il nécessaire de souligner que des Haïtiens sont fâchés que l'on ne soit pas arrivé les sauver 10 minutes avant le tremblement de terre? Votre pays est en ruines! L'aéroport est plein (les journaslistes le savent)... mais on continue de reprendre ça, faut faire de la politique... À France2, on a trouvé pourquoi: Les Américains ont décidé de contrôler l'accès à l'aéroport pour permettre une meilleure gestion des allées et venues. L'idiote de France2 accusait les américains d'évacuer ses ressortissants, au détriment de l'aide. Incroyable, elle ne comprend pas, on doit faire décoller des avions pour que d'autres remplis puissent venir, il faut évacuer des bouches de trop à nourrir, et pourquoi pas des blessés encombrants? Non, scusez, elle comprend, elle ne veut que passer sa haine, sa rage contre l'Amérique, même si elle est dirigée par le héros des anti-américains.

L'anti-américanisme s'exprime, même avec Obama "en chef de file", même quand les moyens efficaces américains sont à l'oeuvre, évitent l'aéroport encombré, comme avec ces hélicos qui partent des bateaux au large d'Haïti pour larguer des vivres. Quels salauds! "Ils ne se posent même pas!"

La folie médiatique est proportionelle à la petitesse des gens des médias sur place. Au moins on a gardé Hugues Poulin de Radio-Canada sur le continent...

Est-il seulement possible que tous sur place qui sont là pour aider, ne font que ce qu'ils peuvent? C'est évident que l'aide n'arrive jamais assez vite... c'est un désastre! Une ville ne peut pas être détruite en quelques secondes et que l'on puisse sauver tout le monde, ça ne fonctionne pas ainsi.

Faut encore voir la petitesse du Québec qui s'exprime dans les forums de Radio-Canada, sous chaque nouvelle sur le site. C'est pourtant tout lu-filtré avant publication... mais encore, la haine passe. La haine envers le plus fort, le plus discipliné, le mieux organisé, le plus riche... celui qui fait paraître les autres comme des amateurs. Celui qui doit toujours faire plus, sauver tout le monde, maintenir l'équilibre, dépenser plus que les autres... ceux qu'on apelle lorsque ça ne va pas: comme la police.

Haïti: Deux imbéciles prennent position

Danny Glover pense que Haïti est une conséquence de l'échec du sommet de Copenhague. Il y a aussi ce télé-évangéliste qui pense que c'est parce que ce pays a donné son âme au diable en 1804 pour battre les français et devenir indépendant. L'imbécilité est un puits sans fond.

Et...

Plus près de nous, Jérome Landry et Denis Gravel à la radio de Québec se sont vanté de ne rien donner, malgré leur vie confortable, parce que le "gouvernement paie déja". Les deux animateurs se disent "de droite" mais se déresponsabilisent, préfèrent que le gouvernement agisse à leur place: réflexe de gauchiste. C'est justement ça que le gouvernement fédéral voulait contrer: le gouvernement ne sera pas plus ni moins généreux que les Canadiens. Trop facile pour un ambitieux qui veut s,acheter un prix Nobel d'être généreux avec l'argent des autres (les contribuables).

À force de critiquer tout et pour rien, chercher des poux, vouloir se montrer indépendant... et manquer de données, "tourner les coins ronds" donne des résultats pénibles. Les médias traditionnels sont en crise... et en plus, la radio de Québec se cherche.

Haïti: Le Soleil et les amis proposent du bois pourri du Québec

Cela n'a pas pris de temps que l'industrie du bois et ses collaborateurs dans les firmes de communications étaient prêts à passer à l'action pour "profiter" de la catastrophe à Port-Au-Prince pour "proposer" son bois pourri, à la reconstruction de bidonvilles inflammables et fragiles aux ouragans, dévorables par des termites à la chaleur, dans l'humidité.

"Faut faire travailler les gars"

Faire travailler nos syndiqués à gros tarif... quitte à utiliser des méthodes de charognes. C'est justement cet opportunisme que l'on cherche aux Américains, c,est justement cette attitude que l'on cherche dans leurs actions, comme lorsqu'on les accuse à tort d'évacuer leurs ressortissants en bloquant le reste. Nos nonos de foresterie dans Le Soleil ne feraient pas ça exploiter la misère, bin nooon!

Du bois non... mais oui, donnons des matérieaux. Est-ce qu'il y a des chômeurs du bois qui iraient travailler comme constructeurs humanitaires à Haïti?

Haïti: Denis Dufresne dans la Tribune de Sherbrooke

Selon la chronique de Denis Dufresne de samedi dernier (16 janvier) en page 20 de la Tribune de Sherbrooke (Gesca: La Presse/Le Soleil), Haïti serait un pays de "l'hémisphere sud". Probablement que Dufresne n'a pas jamais scruté de globe terrestre. Il n'a pas plus surfé sur
Google Earth?

Dufresne admet son erreur, honorablement, lorsqu'on la lui fait remarquer. On avait compris que Haïti est un "pays du sud", même s'il est dans l'hémisphère nord. Les chroniqueurs qui prennent bien la critique, répondent au public (ce que Éric Moreault ne fait pas) méritent une autre chance.

Je voulais seulement l'écrire, c'est juste un clin d'oeil, qui prouve une fois de plus qu'on est pas à l'abri des erreurs lorsqu'on ne se fie qu'à ce qu'il est écrit dans le journal.

Ukraine: Élections

Il semble que la France ait décidé (par l'Agence France-Presse) que l'Ukraine soit tellement "déçue" de la révolution orange, qu'il est temps d'un "dégel" avec la Russie. Tous les articles
provenant de la France "spinnent" la même chose, "soufflé" par l'Agence France-Presse.

C'est toujours la même chose avec l'information française. Guider le pacte avec le diable (Russie poutiniste), espérant déplaire le plus possible à l'Amérique, afin de favoriser l'émergence d'un autre pôle, concurrent à "l'hégémonie Américano-anglosaxonne"... Ça c'est justement du "jusqu'au-boutisme" (terme que l'on se sert pour accuser l'Amérique de droite d'entêtement idéologique), mais cette fois c'est mieux, pourvu que ça nuise à l'économie et à la démocratie. Le but: un nouvel ordre mondial avec autre chose que l'économie de marché. Quoi? On ne le sait pas encore, vu qu'on a pas trouvé mieux.

Un jour faudra analyser plus sérieusement le rôle revanchard, nuisible, parasitaire, de la France qui mine la civilisation occidentale par tous les moyens.

L'Ukraine a mis dehors Viktor Ioutchenko au premier tour, mais pourquoi pas parce qu'on a jamais pu compléter des réformes nécessaires fautes de moyens et parce que le gouvernement a toujours vacillé au gré des premiers ministres qu'on a changé, des guerres dans le clan orange entre Ioutchenko et Timochenko? Non... on préfère décider que la révolution orange n'était pas une bonne chose. Que l'Ukraine ait tourné le dos à la Russie avec la révolution orange, avec le président Américain d'alors Bush qui sourit, cela déplaît à la France et à l'Allemagne, des foyers de l'Anti-Américanisme.

Souhaitons que ce soit Timochenko au deuxième tour. Pour l'Europe, pour l'Ukraine, pour nous... sinon ce sera définitivement un retour en arrière de 10 ans.

Même une victoire des pro-Russes ne réussira pas à stabiliser l'approvisionnement en gaz à L'Europe qui passe par l'Ukraine. Le front ne fera que se déplacer à l'ouest. J'ai été en Ukraine l'été dernier quelques jours dans la région d'Odessa. Cela pourrait devenir désagréable d'y retourner sous un régime pro-Russe. Ce n'est pas en laissant gagner Poutine et ses oligarques que l'on va corriger le problème Russe, au contraire.

LIEN: http://www.lexpress.fr/actualite/monde/kiev-moscou-demain-le-degel_842145.html

Chili: La droite arrive

C'était en fin de semaine le deuxième tour au Chili qui a confirmé la victoire de la droite, une première depuis la fin de la dictature Pinochet. Cela pourrait changer la dynamique de l'Amérique du Sud qui semblait être une tache d'huile gauchiste depuis les années '90, avec les Chavez, Morales, Lula, en opposition à la Colombie, aux prises toujours avec ces milices d'extrême-gauche comme les FARC, financées par le narco traffic, visiblement aidées par Chavez.

On aura certainement l'occasion d'en reparler.

***

jeudi 14 janvier 2010

L'incompétence économique de Line Beauchamp

Pendant qu'on découvrait hier que le ministre Béchard avait une récivide de son cancer, certains médias se réveillaient sur ce que la successeure, la ministre de l'environnement Line Beauchamp, a passé comme sapin de Noël aux contribuables Québécois. Jeudi dernier, une station de radio de Québec (98,1) en parlait dans la fin de son émission (tout le reste a passé avant).

Les journaux de Quebecor ont fait l'annonce, en toute complaisance, le 29 décembre dernier, et la plupart des autres la semaine suivante. Le journalistes ont droit à des semaines de congé l'hiver pour les fêtes, des voyages payés l'automne et au printemps, et plus d'un mois l'été... Ensuite ils se demandent pourquoi internet arrive en premier, et pourquoi ils n'ont plus de crédibilité.

Toute la communauté verte a applaudi. Les médias, normalement le "chien de garde" de la démocratie, auprès de l'électeur, a omis de nous apprendre que cette mesure folle va se transmettre directement au consommateur, comme d'habitude. En réalité, on ne peut que difficilement apprendre que Mme Beauchamp imposera des pénalités variant de 500 à 5000$ à chaque véhicule automobile qui sera vendu au Québec ne satisfaisant pas les "normes" de Mme Beauchamp et de son équipe de déconnectés.

On a omis de révéler à la population quelles sont ces "normes", mais les journalistes aimant le pré-mâché et le pré-digéré par paresse tenaient à vous dire que Mme Beauchamp ne faisait que suivre les normes Californiennes, et que de toute façon, ce sont les constructeurs qui devront payer ces pénalités, pas les consommateurs.

Aucun journaliste ne s'est alors levé pour demander à Mme Beauchamp pourquoi elle pensait que le consommateur ne paierait pas au bout de la ligne, comme si les constructeurs (en pleine crise) demanderaient à leurs actionnaires (gouvernements, fonds de pensions, petits et grands investisseurs) d'amputer leurs résultats.

Elle a pu dire cette incroyable stupiditée, devant tous, et on a continué d'applaudir.

Et comme il est devenu normal de dire des idioties, Mme Beauchamp a ajouté:

«En appliquant ce règlement, nous lançons un signal fort au gouvernement fédéral»

La brosse des fêtes va passer. Dès le 14 janvier, vous verrez certains modèles de voitures qui auront des hausses de prix, où alors les concessionaires forcés de se protéger devant des journalistes idiots, vont y aller de hausses graduelles, pour ne pas qu'un article les pointe comme étant des "salauds" qui montent les prix après que la ministre ait décidé de pénaliser les constructeurs pour l'environnement. L'industrie emploie plus de 35 000 personnes au Québec, ils ne sont pas là pour faire la charité, ni pour sauver la planète (menacée selon Mme Beauchamp).

Chaque hausse de prix de voiture devrait donner de toute façon des revenus de TVQ supplémentaires au gouvernement goinfre de Charest, ceux qui sont généreux et verts avec notre argent. Les grosses cylindrées sont déja surtaxées sur l'immatriculation, chaque année, de plusieurs centaines de dollars supplémentaires par véhicule, comme chaque litre d'essence consommé en plus est taxé à 55% au Québec.

Béchard, bien que malade, et qu'on souhaite tous qu'il revienne sur pied pour sa famille (pas nécessairement pour les contribuables), a montré la voie à sa remplaçante au siège de l'environnement: il avait imposé un autre 0,8 cent le litre de plus au Québec, toujours pendant la période des fêtes, il y a deux ans, et encore les journalistes avaient applaudi.

Des articles de journalistes stupides dénonçaient que les pétrolières comme Ultramar "refilaient" directement la facture aux consommateurs.

Il aurait fallu que Ultramar prenne 80 millions, soit la moitié de ses profits, et le donne au gouvernement, en plus de tout ce que ce citoyen corporatif donne déja au gouvernement.

Quelle entreprise est en affaires pour autre chose que de redistribuer des profits à ses actionnaires? Économiquement, toutes ses activités ont des retombées positives, et ils paient déja des taxes et des impôts, tout comme les employés sur la masse salariale.

Ça, c'est ce que devient le Québec... pour bien s'assurer que Mme Beauchamp soit bien comprise par les jeunes électeurs, qu'on ne pense pas que c'est une incompétente qui ne sait pas compter, on a coupé les cours d'économie au secondaire.

Nous ne sommes pas sortis de l'auberge!

Consultez ma page Facebook "Brouilleur d'ondes" pour plus de commentaires.


Deux ministres très compétentes et "équitables" du cabinet "équitable" de Jean Charest

***
Québec imite la californie : http://www2.canoe.com/infos/environnement/archives/2009/12/20091229-202018.html

Auto sector slams new Quebec rules: http://www.theglobeandmail.com/report-on-business/auto-sector-slams-new-quebec-rules/article1424929/

Ultramar refuse de payer la taxe verte et refilera facture aux consommateurs: http://www.matin.qc.ca/articles/20071204072205/ultramar_refuse_payer_taxe_verte_refilera_facture_aux_consommateurs.html

Claude Béchard en appelle au sens civique d'Ultramar:
http://argent.canoe.ca/lca/infos/quebec/archives/2007/12/20071204-124112.html

mardi 5 janvier 2010

Clin d'oeil de l'éducation communiste

Voici un manuel de cours de français pour roumanophones édité en 1964 en Roumanie. Lisez bien le premier paragraphe en haut à gauche:



La même idéologie prévaut aujourd'hui au Québec dans nos écoles et nos médias, soit l'anti-américanisme, l'anti-capitalisme et anti-démocratie. Dans la pire des hypocrisies, ils se disent "pacifistes".

Ce manuel a été édité au début du règne de Nicolae Ceauşescu, dans les années qui ont suivi le Stalinisme, ses crimes contre l'humanité et la déstalinisation de l'URSS sous Nikita Kroutchev. L'Union Soviétique envoyait des missiles à Cuba,avait soutenu la Corée du Nord, soutenait les communistes Vietnamiens, les Khmers Rouges au Cambodge, et allait envahir l'Afghanistan en 1979.

Il y a 20 ans, soit à la veille de Noël 1989, la Roumanie renversait et fusillait son dictateur, un des pires régimes de tout le bloc de l'Est, et le pays plongeait dans une période trouble avec effusion de sang.

Le régime communiste Roumain a été l'un des plus durs, avec sa Securitate, police qui chassait les dissidents, et il faut se souvenir de ses horribles orphelinats.



Dans quel genre de pays voulez-vous vivre?

***

lundi 4 janvier 2010

Peut-être faut-il ne pas écouter les Québécois?

Les médias québécois sont passés maîtres dans l'art de manipuler le sondage pour "sonder" si leurs messages sont bien "digérés" dans la population.

S'il y a un endroit dans le Canada où le débat public est stérile, impossible, où les institutions sont déconnectées du peuple, c'est le Québec. Une poignée d'acteurs ont une influence majeure sur l'opinion publique québécoise, dans un marché restreint et contrôlé. Ils peuvent façonner cette opinion publique comme une pâte à modeler.

Ne prend pas qui veut le porte-voix au Québec. Nombreux sont les filtres à franchir pour parvenir à passer un autre message que celui déterminé par les tenants du "socialisme-nationalisme" Québécois.

Cette poignée d'acteurs a en main un levier considérable sur la politique fédérale canadienne avec un "Bloc" de députés à la Chambre des Communes prônant un unilatéralisme inquiétant, qui use toujours de menaces raciales, de fourberies démontrant un complexe ethnique pathétique.

Car vous le savez, seuls les représentants Bloc Québécois sont "aptes" à représenter la tribu Québécoise.

Ce matin pour commencer l'année, vous avez un exemple de sondages avec un traitement médiatique, qui comme d'habitude, met en relief les fameuses deux solitudes canadiennes.

Les Québécois seraient alors plus "sensibles" à l'environnement, au contrôle des émissions de gaz à effets de serre, et bien sûr, beaucoup plus sévères face à l'exploitation "odieuse" du pétrole des sables bitumineux.

Je vais casser leur "fun" de journalistes manipulateurs tout de suite: L'opinion générale des Québécois, prise séparément du reste du Canada n'a aucune importance. C'est l'opinion des ignorants. Se soucier outre-mesure de l'opinion des ignorants, c'est sombrer soi-même dans la bêtise.

De toute façon, selon quel principe, le Québec de sa voix toujours arrogante, pourrait intervenir chez les Albertains, chez eux? Les décisions canadiennes ne se prendront certainement pas avec un veto du Québec! Imaginez un veto de l'Alberta sur un projet d'Hydro-Québec! Scandale! Gilles Duceppe en rêve pour faire avaler la sécession unilatérale, il en bave chaque nuit.

Bien sûr, tous les Québécois ne sont pas des ignorants. Mais il semble que de nombreuses statistiques démontrent clairement que le Québec est, outre les petites provinces maritimes, et des territoires sauvages du Nord, le siège canadien de l'ignorance.

Selon la fondation de l'alphabétisation, 49% des Québécois peinent à comprendre un court texte d'information et 800 000 Québécois seraient analphabètes. 31% des Québécois de 20 ans n'ont aucun diplôme, dans une école qui pourtant depuis quelques années ne fait plus doubler personne (on est les seuls à faire cela). Jacques Ménard président de BMO Groupe Financier a révélé en mars dernier que depuis 1992, le Québec a glissé du 7e au 9e rang au Canada quant au taux de diplomation, chez les 20-24 ans.

Malgré des frais de scolarité universitaires ridiculement bas, représentant moins de la moitié de ceux perçus en Ontario ou en Nouvelle-Écosse, le Québec obtient un taux de diplomation universitaire dans la population active d'a peine 21% alors que l'Ontario flotte à 27%. On a pas évalué combien de diplômes en art dramatique de l'UQAM, de communications, ou de théologie comme Steven Guilbeault cela représente pour le Québec... mais macro, le Québec se situe toujours dans le peloton de queue dans la plupart des secteurs de pointe.

C'est au Québec que l'information se concentre sur les nouvelles locales et supprime ce qui vient des autres provinces et du reste du monde.

Je n'ose pas imaginer ce que ce serait si les ingénieurs du Québec n'auraient pas les débouchés que permet la présence du pôle d'aéronautique de Montréal. La fuite des cerveaux est une plaie béante qui laissera à long terme le Québec appauvri de sa vraie élite... mais les artistes tels des cigales chantantes, resteront pour animer les soirées de télévision dans les foyers de personnes âgées.

Doit-on écouter le Québec? Jamais dans ces conditions.

Le Québec étouffe, le Québec saigne, le Québec délire, le Québec est en danger de mort.

Sous le respirateur économique des sables bitumineux de l'Alberta, et sous anesthésie générale, bénéficiant de tous les soins possibles, perfusions de garderies quasi-gratuites, congés parentaux abusifs, subventions à la culture sans limites, conventions collectives de fonctionnaires dorées bétonnées, avec un premier ministre qui veille au grain en somnolant, baillant à pleine gueule... Le Québec n'est pas crédible pour qui que ce soit de moindrement lucide.

Le Québec travaille moins, le Québec nage dans les prescriptions de pilules assurées par l'état, le Québec fait des campagnes publicitaires pour vous dire de faire très attention à ne pas trop travailler sinon, passé 33 heures par semaine, le burn out vous rattrapera assurément.

Ce qui permet cette oisiveté insultante, c'est la richesse de l'ouest, cette même richesse que jaloux, les Bloquistes veulent bloquer.

Peut-importe le sondage, mes amis du Canada anglais, que ce soit sur l'Afghanistan, l'environnement, Harper, ne tenez surtout pas compte de l'opinion du Québec. Cette province d'ingrats et d'ignorants, où je suis né et où je réside, comporte une fraction de sa population représentant environ un tiers, complètement taré, qui empêche tout de fonctionner.

Cela parasite le Canada d'un océan à l'autre.

Certains pensent même qu'ils pourraient vivre sans l'apport du reste du Canada, les 8 milliards de péréquation versés chaque année, tel un chèque d'aide sociale, déja dépensé le 1er du mois.

C'est dire combien l'ignorance au Québec est un énorme gouffre dans lequel il ne faut pas que le reste du Canada tombe.

***

Archives du blog