samedi 16 février 2013

Appel aux dindes: Tous au sommet de la farce!

Madame la rectrice de l'Université McGill Heather Munroe-Blum a déclaré que le sommet sur l'enseignement supérieur ressemblait à une farce après avoir constaté les réunions de pré-sommet du Ministre de Radio-Carré rouge, Pierre Duchesne.

Oui, faut le rapeller, Pierre Duchesne était un journaliste carré rouge de la 5e colonne à Radio-Canada pendant le printemps qui a fait sûrir notre sirop d'érable, si cher à nos crêpes et notre jambon.

Nous avons un ministre de l'enseignement supérieur qui fait tout pour que nos institutions deviennent inférieures! Ajouter au sous-financement, ajouter à la dévalorisation de l'éducation, et un sommet de farce où la seule possibilité est de faire reculer l'éducation supérieure.

Les intervenants sont les clowns des associations étudiantes, avec un chantage odieux des représentants de l'ASSÉ, représentée par une non-résidante du Québec... les syndicats y sont... mais pas d'employeurs, patronat, pas de contribuables, pas de carrés verts. Les recteurs sont là, les mêmes qui parfois doivent justifier leurs excès, les mêmes qui n'ont pas fait respecter les droits des véritables étudiants l'an dernier: ceux qui veulent étudier.

Ce sommet de la farce est bien représentatif de cette farce qu'est le gouvernement du Québec sous Pauline Marois. Une farce triste, on y ri jaune. Parfois on pourrait même se dire... "Ramenez-nous le frisé qui fait des bonnes farces!" De toute façon, on a eu la commission pour arrêter les bandits, pis ça, grâce à Sylvie Roy... pas le PQ.

Un pas en avant, un sur le côté, quatre en-arrière: La confusion la plus totale règne, tout est sur la table, puis tout, sauf la gratuité, sauf la hausse, et la gratuité revient, repart, l'ASSÉ part, pour à la fin que la hausse votée à l'Assemblée nationale par les budgets Bachand, soit exclue par victoire des casseurs.

Oui, on évoque bien de légaliser un "droit de grève" qui a été jugé illégal et violant le droit des étudiants d'avoir accès à leurs cours, selon la totalité des injonctions émises. Ce droit n'est rien d'autre que le viol des droits des autres: droit à l'éducation, droit de circulation, droit d'association et de ne pas être associé. On a aussi parlé dans les médias pendant un mois de la gratuité, le but des marxistes infiltrés dans nos institutions... mais la hausse appuyée par une majorité de Québécois, votée par l'Assemblée nationale reste inapplicable?

La confusion est partout.

Confusion avec un ministre de l'environnement qui démissionne après quelques jours, et qui dort en chambre, confusion avec l'amazone qui s'attachait aux arbres avant son élection et qui aujourd'hui ferme une centrale nucléaire, fait abandonner des projets miniers, fait reculer les projets pétroliers et scelle la mort de toute l'industrie du gaz de schiste, terminant l'oeuvre du gouvernement précédant...

Marie Malavoy, celle qui a fraudé notre système électoral*, peut maintenant redevenir une ministre, et suggérer des hausses de taxes scolaires aux contribuables déjà pris à la gorge.

ET, EL PARIZO! Tel un vieux pape qui vacille, la main chancelante, plante un poignard d'Option nationale (les onanistes) dans le dos de "big mother" Pauline.

On ne pouvait pas avoir pire farce, pire évolution, après 222 ans de parlementarisme au Québec. C'est le diktat des barbares en alliance avec les mandarins du "modèle". L'état de droit bafoué, manipulé pour satisfaire des casseurs, les désobéissants, les cancres, les médiocres, les dériveurs des sciences humaines.


Le Québec est malade depuis longtemps... mais là, il est en crise, en rechute grave. On ne peut qu'avoir hâte que ça finisse.

C'est la victoire des ennemis de la lucidité. Rapellez-vous les lucides, rapellez-vous ce jour où la lucidité est devenue un vilain défaut... il vaut mieux maintenant être sénile, tordu, idiot, lourd, que lucide au Québec.

Nous sommes à sens inverse sur la route, et nous méprisons la lucidité dans le modèle de la farce.

***
*Le 25 novembre 1994 Marie Malavoy démissionne du cabinet du premier ministre Jacques Parizeau, après avoir avoué avoir voté plusieurs fois avant d'avoir obtenu sa citoyenneté canadienne.

samedi 9 février 2013

"Violence conjugale"

On a beau prendre toutes les précautions, user de toutes les nuances, certains ne comprendront jamais ce que l'on tente de leur expliquer. Du moins, peut-être ne veulent-ils rien savoir?

C'est le cas de "l'agent spécial fédéral" de camelotte Jean-Pierre Blackburn qui est plutôt actif en "Facebookant" par ici et là, gauche ou droite, qu'importe. Je ne parle pas ici de l'ancien ministre conservateur député de Jonquière-Alma. Non. Je parle bien du Jean-Pierre Blackburn de "marque sans nom", sur Facebook...

Cette semaine on apprend que le Sénateur Patrick Brazeau, un autochtone originaire de la région de Maniwaki, est arrêté, et accusée de "violence domestique", qui le lendemain devient "voies de fait" et "agressions sexuelles", sur la présumée victime qui a comme rôle dans sa vie d'être sa conjointe.

Photo de propriété publique CBC
Nul est mon intention de vouloir l'innocenter, ou d'excuser des gestes INEXCUSABLES (je le met en majuscules pour mon ami un peu nono) qu'il auraît pu causer. J'ai horreur de la violence envers les femmes et les enfants, c'est impardonnable. J'ai pour mon dire que si un homme perd autant le contrôle, en venant à frapper sa femme, il ne vaut pas grand chose.

Patrick Brazeau était un inconnu avant sa nomination il y a quelques années. En fait, on dit qu'il était connu dans sa communauté. La première fois qu'il a fait parler de lui en tant que sénateur, c'est lors d'un match de boxe bénéfice contre le député libéral, aujourd'hui candidat à la chefferie du PLC,  Justin Trudeau. Combat qu'il avait très perdu, et le sénateur avait paru revanchard.

L'affaire c'est que le dossier est plutôt peu avancé. Nous ne savons pas grand chose, le jour même où les accusations sont déposées. Quelques exemples me viennent rapidement en tête pour des conclusions hâtives que l'on aurait pu faire sur ces hommes qui font la manchette dans ce genre de dossiers... L'animateur Jean Pagé, anciennement de Radio-Canada... En 2002 dans les médias il était dans de sales draps, sa carrière sentait le brûlé, les mots graves et lourds de "violence conjugale" lui sont associés. Ce n'est que longtemps plus tard que j'ai lu ou entendu que cette association n'aurait été qu'une affaire de verre d'eau dont le contenu aurait été lancé. C'est très poche, regrettable.

JE ME RÉPÈTE: J'ai horreur de la violence faite aux femmes. Sauf, qu'on comprendra que d'avoir lancé de l'eau, est pas mal moins grave de conséquences qu'un tabassage du genre de celui que la chanteuse Rhianna a subi de son copain Chris Brown, avec photos publiques de visage tuméfié, l'oeuvre d'un débile (l'idiote n'a rien compris, elle est retournée avec).

L'autre cas qui me vient en tête... c'est celui d'un gardien de but québécois, aujourd'hui reconnu comme citoyen exemplaire dans la communauté. Intervention de la police, à sa résidence au Colorado. Les rumeurs disent même que c'est en lien direct avec une série télé "fictive" diffusée à TQS il y a longtemps déjà. Encore là, le dossier n'a pas été très loin, la plainte aurait été faite suite à une colère qui a abîmé une porte de la résidence familiale. Encore là, on est très loin de l'ouvrage du bourreau, qui soir après soir, torture sa conjointe.

Il y a Vincent Damphousse aussi qui a connu un divorce très laborieux sur la place publique. Sa femme porte plainte pour violence conjugale... et lui aussi. Quoi conclure?

Là Jean-Pierre, je te fais un dessin: Je ne dis pas que c'est correct de lancer de l'eau sur sa femme lors d'une colère, ni de défoncer une porte en criant dans sa maison, lorsqu'on apprend que l'on a été cocu. Si la femme a peur, que des gestes menaçants sont portés, c'est normal qu'il y ait appel d'uegence, et intervention policière. Je ne fais qu'illustrer LA GRADATION, L'ÉNORME FOSSÉ, entre une colère fâcheuse qui dégénère, et un cas de visage tuméfié, révoltant, qui n'est d'ailleurs pas assez puni, parce que ceux qui font ça sont des monstres incontrôlables.

Mais combien d'hommes se font lancer des assiettes?

Est-ce qu'en disant cela, je banalise les sévices que subissent les femmes sous contrôle d'un dégueulasse? Je ne le crois pas, J-P.

Je prends un autre exemple: Tiger Woods est comme ces petits chiens très nerveux qui zignent tout sur leur passage... pattes de chaises, bas de pantalons, cadres de porte, le chat... Assez pour que la planère entière le sache. On ne peut pas dire qu'il a été très discret. Son ex, a fini un jour de thanksgiving par courir après son coureur de jupons avec un bâton de golf. On dit qu'il a été blessé au visage. Pas besoin d'un "bois numéro 1" pour faire très mal. En fait, le bâton de golf, c'est une arme très potentiellement mortelle.

On a fait beaucoup de blagues là-dessus pendant presqu'un an.

Ais-je dit que Tiger Woods ne méritait pas des remontrances de sa femme cocue devant toute la planète? Non Jean-Pierre. Peut-être même qu'il aurait mérité de se faire faire un beau logo de "Nike" avec de la sauce aux canneberges sur sa chemise hors de prix, ou encore se faire vider sur la tête une cruche de jus de raisin avec des glaçons... Ce qui au sens de la loi, représente bel et bien des voies de fait.

Je sais que j'ai perdu Jean-Pierre en chemin. Voici l'altercation en question, j'utilise régulièrement la fonction copier-coller...

Jean-Pierre Blackburn La question reste poser : le sénateur Boisvenue est étrangement silencieux ... Lui qui prend parti systématiquement pour les victime ...,

À Gatineau il y a une victime : battue et violée ça c'est la réalité !

Moi: A-t-on pogné Brazeau avec un cadavre dans son coffre et une arme blanche ensanglantée dans les mains? Il me semble que l'intelligence élémentaire, la grosse base, c'est d'attendre, à moins qu'on ait le goût de se délecter des malheurs d'un opposant politique, tel un cheap, pour mieux laisser Theresa Spence ne pas expliquer le détournement des millions $ destinés à sa commuanuté n'est-ce pas?

Jean-Pierre Blackburn Comme je le dis et je le pense moi je dors bien chez moi et je ne craint pas ma femme : doit y avoir une raison .

La violence envers les femmes c'est pas un mythe et je refuse de banaliser ! 
Moi: Aucun rapport.
La présomption d'innocence devient un mythe quand c'est un conservateur qui est sous la loupe?

Jean-Pierre Blackburn Je suis conservateur et depuis plus longtemps que vous ...

Jean-Pierre Blackburn La présomption d'innocence c'est charrié . Ça n'a de valeur que devant un juge ... Ce sont les journalistes qui ont étendu le principe .

Brazeau a été mis en accusation.

Jean-Pierre Blackburn Et une personne qui fait des fausses accusations est sévèrement poursuivis voilà ce que vous dites pas


Jean-Pierre Blackburn Et Mr Bélanger ce brazeau n'est plus un conservateur ... Et l'a il déjà été ... Il s'est plus employer à être un représentant des sauvages d'Amérique !

Jean-Pierre Blackburn Prochain étape je te bloque !!!

Jean-Pierre Blackburn On peu tu appeler un salaud un salaud ... Me semble que c'est clair ... Et si le salaud est un sénateur du canada , moi j'ai un problème avec ça ... Stu clair

Pour moi pas question que mon journal devienne un endroit pour défendre les hommes violents ...

Jean-Pierre Blackburn Je reviens donc sur le cas brazeau : ce gars vas dans le future contresigner nos lois et certaines de ces lois seront en rapport avec les crimes violent ... Si ça vous cause pas problème c'est que vous avez une perception de la justice déficiente .

C'est pas le Canada que moi je connais !

Je préfère dormir ce soit dans la peau de jean pierre blackburn que dans la cellule de brazeau !


Jean-Pierre Blackburn L'idée de base était vraiment de prendre en compte la victime de Brazeau et non pas de la dénigrer avec des statistiques !
Moi: Ça réfléchi très très fort... Tenez, l'animateur Jean Pagé a eu des accusations de violence conjugale pour avoir jeté l'eau d'un verre sur son ex. Pas fort, mais on est pas mal loin de l'image qu'on se fait de la femme battue couverte de bleus... Que voulez vous, si on est pas habitué à travailler son jugement, qu'on refuse d'attendre d'en savoir plus... C'est juste normal de se faire dire que ça manque d'intelligence...

Jean-Pierre Blackburn Vraiment dégueulasse les gens qui profitent d'un événement somme tout plutôt simple et clair pour tirer à boulet de feu sur les femmes .

Et oui un verre d'eau au visage devra femme ça semble pas être grave . Je pense Mr Bélanger que on ne vis pas dans le même monde . Si vous aimez maltraiter les femmes soit en écriture ou en réel vous avez un gros problème . Moi je ne peux rien pour vous ...

Votre attitude me fait plutôt honte.

Jean-Pierre Blackburn La violence ça peu être ça aussi

Jean-Pierre Blackburn Mon jugement est plus clair que vous pouvez le penser ...

C'est quoi au juste cette engouement que les gars ont cet après midi à défendre un salaud et a dénigrer les femmes

Moi: C'est quoi votre probème? Où est-ce que j'ai laissé entendre que c'était CORRECT un verre d'eau au visage? Qu'est-ce que j'ai écrit qui peut laisser entendre que je suis POUR la violence conjugale? Je vous implorais d'utiliser votre jugeotte... Au lieu de vous rendre à l'évidence, que vous N'AVEZ PAS LA MOINDRE IDÉE DES GESTES qui ont conduit à son arrestation... vous vous magasinez une poursuite en diffamation avec des sous-entendus d'une malhonnêteté, et d'une mauvaise foi extrême. (p.s La preuve est déjà prélevée) C'est assez, des excuses maintenant Jean-Pierre Blackburn

Jean-Pierre Blackburn Vas donc chier faut être gonfler pour exiger des excuses . Décidément j'en apprend encore sur la race des hommes. Tu es pas content dégage et vas voir ailleurs si j'y suis !


Moi: Vous êtez vraiment un pauvre type. Quand on manque d'intelligence, on ne fait pas la différence entre défendre un principe qui s'appelle LA PRÉSOMPTION D'INNOCENCE, avec défendre un écoeurant coupable de battre sa femme. Il n'y a pas de troisième voie, c'est on reconnait ou on ne reconnaît pas la présomption d'innocence. 
Jean-Pierre Blackburn J'ai pas vraiment besoin de tes commentaires ... La présomption d'innocence tu l'as pour toi car c'est comme ça que je te perçois

Moi: Je suis éblouis... vous m'aveuglez de votre lumière rayonnante.

Jean-Pierre Blackburn Ça dégrènerai je l'ai bloquer ... J'espère que sa femme n'en souffrira pas trop on sais jamais il pourrait défouler et lui lancer un verre d'eau au
visage.

Il a tout une qualité de français l'ami Jean-Pierre. Ne vous inquiétez pas, je ne mettrai pas un avocat sur le dossier... Mieux vaut le faire assumer ses propos (à l'occasion racistes: "représentant les sauvages"), propos qui en passant, à l'heure que j'écris ici, sont publics, tout comme ses merveilleuses photos personnelles. L'autre chose que l'échange me prouve... c'est que ce n'est pas parce que l'on se définit comme conservateur, que l'on est nécessairement intelligent. On a autant besoin d'être représenté par ce type, que de s'enfarger dans ses franges de pantalons de cowboy en cuir.

Jean-Pierre m'a accusé de défendre un batteur de femmes, d'être contre les victimes de violence conjugale, de mépriser les femmes, d'être un écoeurant qui va ensuite se défouler sur sa femme à la maison, parce que moi, je trouve ça "bin correct" que Jean Pagé ait peut-être lancé de l'eau sur son ex.

Tout ça parce que j'ai souligné qu'on avait pas beaucoup d'informations, et qu'il était d'une sagesse élémentaire que d'attendre avant de tirer quelque conclusion que ce soit. J'ai invoqué le principe de "présomption d'innocence".

Ça arrive que lors d'une rupture douloureuse, une femme porte de fausses accusations contre son conjoint... pour se venger, pour se faire justice d'une humiliation, pour garder les enfants pour elle, pour avoir la pension alimentaire. Jean-Pierre lui a une conscience très nette: c'est blanc et noir, encore plus noir si c'est un conservateur, les défenseurs de la "loi et l'ordre"... expression répétée par tous les perroquets de gauche. Un perroquet ça répète... ça ne pense pas à ce que ça dit. Ça reste en bas du premier degré. Ça a des réflexes primaires... comme le chien qui zigne avec entrain.

Trop souvent, les médias manipulent, avec des groupes de pression, et les conclusions hâtives sont portées. Trop souvent j'ai porté des conclusions hâtives, et j'apprenais que je m'étais trompé. J'ai appris. Jean Pagé a le droit de continuer sa carrière dans le monde des communications, cette histoire est loin derrière, et probablement qu'une partie de la population croit toujours à tort qu'il est méchant avec les femmes.

Patrick Brazeau a exaspéré la gauche canadienne. À cause de lui, la fausse grève de la faim de Theresa Spence a été discréditée pour plusieurs. Il a contribué a ce que le mouvement Idle no more soit remis dans son contexte de Idle more: donnez plus d'argent aux voleurs, et ne vérifiez jamais où l'argent est parti... sinon vous êtes racistes.

Brazeau, autochtone du Québec, et conservateur convaincu... ça ne devrait pas exister pour plusieurs. On le sait de toute façon, les conservateurs n'aiment pas les femmes, les autochtones, les minorités, les gais. Les femmes sont de gauche, les hommes sont des brutes, de droite. Ainsi va l'ordre des choses dans la vie.

Peut-être qu'il est coupable du pire de ce que les accusations portées contre lui veulent dire. Peut-être pas. Nous n'avons entendu aucun témoignage, et vu aucune photo. Le procès est loin d'être débuté.

S'il est coupable, s'il a commis des gestes qui le mettent dans le club des Jean-Guy Tremblay, je suis même pour qu'il ait une peine exemplaire. Exemplaire, parce qu'il est une personnalité publique autochtone, et qu'il y a beaucoup trop de violence conjugale chez les autochtones. Ce qui pourrait atténuer une telle culpabilité, c'est des aveux publics, un témoignage pour faire prendre conscience aux autres que ces gestes ne peuvent pas être acceptés, des travaux communautaires réparateurs, comme des conférences.

Pour le moment, il n'est pas coupable. Est-ce que je le défend? Non... je ne défend que le principe Jean-Pierre, entres-toi ça bien dans le chapeau.

D'autres zozos ont voulu me rappeler que j'ai pas toujours eu la présomption d'innocence au centre de mes valeurs, du moins, dans mes prises de positions publiques. Effectivement, j'avoue, lorsque le "crime" est commis devant moi, en direct à la télévision, comme lorsqu'un leader étudiant qui se prend pour un sauveur déclare qu'il ne faut pas respecter les ordonnances des juges, ou si je vois un braqueur sortir de la banque avec le sac d'argent... encore, je vois un homme avec un couteau, tout ensanglanté, et quelqu'un de mort par terre à côté, il est possible que je tire mes propres conclusions avant la tenue d'un procès.

C'est ce qu'on appelle le libre arbitre. J'utilise ma jugeotte... ce qui fait défaut à plusieurs, dont Jean-Pierre qui ne fait pas la différence.

***
Ajout 4 mars 2013: Quelques semaines après, nous savons maintenant ce que sont les gestes qui lui sont reprochés. S'il s'avère que tout ça est fondé, il est certain que nous ne pouvons pas cautionner de tels gestes, encore moins de la part d'un représentant de notre pays. Le but de ce texte de blog était essentiellement pour s'interroger sur la rapidité des médias et de certains à conclure des choses, alors même que les accusations n'étaient pas encore déposées.

*

Archives du blog