lundi 16 décembre 2013

Les "sous-éduqués"

Question charte, voile, burqa, accommodements par excision, appui au hamas, implantation accommodante de la charia, nous faisons toujours face à l'argument implacable de "l'éducation".

Cet argument me terrifie... je vous explique pourquoi car on me l'a servi souvent et qu'à chaque fois, j'étais vraiment déstabilisé.

Auprès de certains, ce serait une grosse épine dans le pied pour les défenseurs de cette charte qui propose de rendre la fonction publique un endroit où l'on y travaille sans signe religieux distinctif au devant les contribuables, afin de démontrer une neutralité qui respecte les croyances de chacun.

Si vous n'êtes pas d'accord avec les multiculturalistes relativistes, c'est donc que vous êtes sous-éduqués. C'est simple et net... pas besoin de nuances, les nuances étant un truc pour "idiots".

Ça fait quand même étonnant à premère vue de constater cet "argument" (qui n'en est pas un) être cité par Johanne Marcotte... pour plusieurs raisons.

Genre de manifs que l'on trouve maintenant en Europe

Études de cas

On a tous un "ami" ou une connaissance, avec lequel on reste poli parce qu'il est l'ami d'amis, ce malgré un fossé... non, plutôt un Grand Canyon, de divergences d'opinions.

Je vous parle de mon Che Guevara personnel. Cela tombe bien que je l'associe à cet icône, étant donné que ce barbu s'identifie à ce tueur jusqu'à sa page Facebook où "Tous méritent mon opinion, sauf les caves"... D'accord, mon champion.

 

En septembre, mon anarcho-solidaire-travailleur social mère Thérésa, qui sacrifie sa vie au service des autres en échange d'une paie et avantages sociaux, s'est mis à divaguer sur "ceux qui sont pour la charte" avec, à l'appui, un texte d'un quotidien qu'il vomit habituellement, soit La Presse... J'ai alors réagi.

S'en est suivi une abominable discussion où mon diplômé "éduqué" de l'UQAM n'a lancé que généralités, lignes de spins, et insultes, tout en me disant qu'il sauve le monde, lui...

"Mon expertise est mise à l'épeuve à tout les jours, la tienne se conforte dans ton divan. Mon insensibilité face à cette enjeu? Je lutte pour le droit de femme pratiquement à tout les jours espèce d'idiot. Des femmes battues et dominées, ce n'est pas seulement le fait de la religion."

C'est un copié-collé intégral d'un extrait, donc les fautes d'accords, ça va avec l'éducation...

J'ai alors compris que son admiration pour les signes religieux ostentatoires, surtout islamiques, étaient très importants pour ce garçon qui se dit férocement "athée".

J'avais eu plusieurs prises de bec avec lui dans la dernière année, soit sur le droit à l'avortement tardif, jusqu'à la veille de l'accouchement s'il le faut, comme si la vie d'un bébé qui peut respirer lui-même n'avait aucune valeur. Pour moi, cela été révélateur d'une forme d'intégrisme de la part de quelqu'un qui pourtant venait d'être père, un mépris pour la valeur de la vie, un dédain pour autrui... quelque chose que j'ai souvent constaté chez des gens d'extrême gauche.

L'idéologie serait alors plus importante que la vie humaine. Ça rappelle les pires années noires de l'Union Soviétique, ou de la Chine Maoiste, à coups de dizaines de millions de vies volées.

Des islamistes trouvent aussi que la vie humaine n'a pas tant de valeur, l'important c'est l'intégralité, l'intégrité, du dogme religieux... on appelle cela de l'intégrisme.
 
***

J'ai aussi eu quelqu'un de plus près, au caractère instable, totalement de l'autre côté de l'échelle politique que mon premier "cas". Lui, c'est un gars qui se prétend rationnel, qui a étudié avec des chiffres, mais qui se tape quand même une quête de l'absolu plutôt surréaliste, tout en se disant "darwiniste"...

Même s'il peut paraître de droite dans le discours en général, me citant parfois Ron Paul, il m'a avoué une fois avoir voté NPD. Cela m'a plus que surpris... mais bon, tout le monde a le droit à son bulletin de vote, aussi incohérent soit-il. D'ailleurs, sur les incohérences, malgré "l'éducation", je n'étais pas à ma première surprise.

Que tu es con

Tu manques d'éducation
Tu juges énormément.

Imbécile

Mon pote, c'est un superficiel et un malheureux (cela va bien ensemble). Il lit un livre, et cela change sa vie, tout devient comme dans le livre. Six mois plus tard, c'est autre chose. Il se voit comme un caractère fort, mais il est malléable comme quelqu'un qui est perturbé par un "grand vide". La girouette pointe dans toutes les directions: Tout ce qui est fort, c'est sa réaction face à la contradiction, la moindre contrariété. Je passe les détails sur l'inversion des polarités du champ magnétique de sa planète, celle-là où il se perd seul dans son vaisseau.

Avec un peu, beaucoup, d'alcool, le fond de sa pensée se révèle... Sa future conjointe n'a pas besoin d'être intelligente. Ah? Son entourage l'entend, fronce les sourcils, désapprouve, et oublie. On est habitués...

Alors qu'il étudiait à Montréal j'avais déjà eu cette réflexion avec lui... "Dis donc, mais pourquoi une salle de prière à l'université? Pourquoi ne font-ils pas cela chez eux?" Comme d'habitude, j'ai eu droit à une réaction démesurée, pour quelque chose qui ne devait pas le concerner directement. Cela était très longtemps avant le fameux débat sur les accommodements raisonnables, quelque part à la fin des années 90.

Donc, je suis sous-éduqué parce que je considère que l'école, est une place pour étudier, et que le travail, une place pour travailler. Eh bin!

Pourtant, ce gars-là m'a déjà fait part de plusieurs propos méprisants sur les juifs, et surtout, sur les fondamentalistes chrétiens des États-Unis d'Amérique...

Alors, somme toutes, le fondamentalisme religieux est correct lorsqu'il vient de loin, lorsqu'il apporte des pratiques barbares en occident pour ajouter de la "diversité" et qu'il s'en prend aux femmes, toujours les premières victimes. Que quelques créationnistes qui ne lapident personne soient contre l'avortement... ça c'est grave! Des ajouts de morceaux de charia ici et là... pas de problème! Qui sommes-nous au fait pour "déterminer comment quelqu'un doit s'habiller"?

Tiens... allons au bureau en culottes courtes... le principe du code vestimentaire ne tient plus.

Ce que je retiens en commun entre le fait de se trouver correct de dire devant ses proches qu'une éventuelle compagne de vie n'a pas besoin d'être intelligente, sous-entendant qu'en autant que je la trouve, excusez le terme,"fourrable" ..Et, le fait de trouver que cela n'est pas grave de donner un statut de personne de deuxième ordre à des femmes, obligées par leurs proches débiles de se couvrir, ou obligées par conditionnement culturel, parce que celles qui ne sont pas couvertes, qui montrent leurs cheveux, sont des "putes"... C'est la mysoginie, rien d'autre.

Pour toi, le principe de l'égalité en droits des hommes et des femmes, n'a aucune valeur. On y revient toujours... c'est l'absence d'empathie.

Pis Johanne...

Revenons à la fallacieuse Johanne Marcotte... pour elle, sondage CROP à l'appui (au lieu de trouver la démocratie dans les sondages, elle y trouve la "vérité" qui fait son affaire), pas besoins d'arguments, les pro-charte sont tous des idiots sous-éduqués.

Avoir des réserves face à l'islam... vouloir limiter son influence sur nos sociétés, et protéger des libertés individuelles, les droits des femmes, des enfants, face aux droits communautaires des religions d'imposer leurs lois... c'est manquer d'éducation, parole de Johanne Marcotte, grande éduquée et éducatrice dans un désert de connaissances, mais qui confond droits individuels et droits collectifs, tout en prétendant défendre les individus...

Djemila Benhabib... est vraisemblablement une illettrée sans éducation, possiblement raciste anti-arabes. Richard Martineau un homme sans culture et sans connaissances, pis Mathieu Bock-Côté phd. est un véritable colon qui s'exprime avec un vocabulaire de 150 mots. Joseph Facal, prof d'université qui travaille à l'international... certainement bête comme un âne, xénophobe, pas moyen de lui faire dire quelque chose d'intelligent. L'éditeur Daniel Laprès ne serait qu'un analphabète fonctionnel, tous les philosophes et penseurs français comme Caroline Fourest, Michel Onfray, Pascal Bruckner, des sots... Sans parler des penseurs des lumières, historiques, comme Montesquieu*, ou encore, Voltaire**... Par dessus tout, il ne faut pas oublier de dire que l'éminente Johanne Marcotte a des distinctions dans tous les pays et figure en tête de liste pour un prix Nobel de la paix et un autre de littérature pour l'an prochain... Tous sont convaincus que ces honneurs lui reviennent de plein droit!

C'est à se demander pourquoi nous n'avons pas vu avant qu'elle était si brillante, éloquente, talentueuse, par rapport à nous les épais, du plus petit dénominateur commun, et ces imbéciles que j'ai énuméré plus haut.

Pas besoin de vous dire que je suis sarcastique j'espère...

Personellement, me faire dire que je suis sous-éduqué par soit des pervers, des canailles, ou des mésadaptés sociaux, des gens qui détestent le monde, la société, qui sont incapables d'argumenter intelligemment avec cohérence, qui trouvent que la démocratie est une mauvaise chose... cela ne me dérange pas vraiment. On peut avoir une licence d'ingénieur et être un abject personnage sans morale, un tricheur sans honneur, prêt à salir son nom pour quelques piastres de plus, on l'a vu à la Commission Charbonneau.

Ces gens ne font que prouver leur petitesse et leur superficialité, leur idiotie morale. Tant qu'à moi, c'est un indice de manque de culture, de manque de discernement, de manque d'éducation...

Donc, si nous sommes pour la charte, parce qu'on est pour la défense des droits des individus, des femmes, des homosexuels, face aux intégristes des religions, c'est parce qu'on est des communistes totalitaires, anti-religions athées, des nationalistes fascistes, des racistes xénophobes. Tout est dans la nuance très éduquée Johanne n'est-ce pas?

À bons lecteurs, salut!

J'avais trouvé cette caricature déplacée au début... maintenant, je ne sais plus.


***
* Montesquieu: "C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée." (De l’Esprit des lois) "La religion des Guèbres rendit autrefois le royaume de Perse florissant ; elle corrigea les mauvais effets du despotisme : la religion mahométane détruit aujourd’hui ce même empire."

**Le personnage de Mahomet a intéressé Voltaire qui lui a consacré une pièce de théâtre Le Fanatisme ou Mahomet. Voltaire considère Mahomet comme un imposteur, un faux prophète, un fanatique et un hypocrite dans son œuvre Le Fanatisme, qui ne vise pas uniquement le fanatisme musulman mais aussi, indirectement, le fanatisme chrétien de son époque.


Archives du blog