lundi 16 novembre 2015

Tellement québécois...

Le supposé "pacifisme culturel québécois" devrait être un jour un sujet d'études pour chercheurs sérieux en sciences sociales.

Après le massacre du vendredi 13 novembre 2015 à Paris, qui survient à peine 10 mois après le commando jihadiste contre Charlie Hebdo réveille les réflexes d'une des pseudo-idéologies (n'a pas l'étendue d'une vraie idéologie) les  plus surfaites et les plus regrettables à dominer le paysage médiatique Québécois, et encore plus avec toutes les petites vedettes de province qui prennent la parole sur les médias sociaux.

La prise de position très peu étoffée d'un Patrick Huard en campagne électorale fédérale avait causé un certain malaise chez les lucides, mais a consolidé dans une autre part de la population loin d'être négligeable une idée selon laquelle toute frappe militaire contre une MENACE ÉVIDENTE contre nous, l'Occident, n'était pas justifiable.

Justin Trudeau a été élu avec une majorité, un résultat plus fort que prévu, ce qui a placé cette mouvance de mollesse et de pensée magique au pouvoir d'un pays du G7. Justin a averti dès le lendemain, que tel qu'il en avait fait la promesse, que ce sera bientôt la fin de frappes aériennes contre l'E.I... laissant tomber la coalition, et lançant le message au monde que faire son devoir n'est plus nécessaire.

Certains parlent que les québécois sont plus "solidaires"... Corrigez-vous tout de suite si vous croyez de telles sottises: Les québécois sont solidaires dans leur égoïsme. C'est lorsqu'il est question de LEUR convention collective du gouvernement, LEURS versements de péréquation, LEUR chèque de chômage saisonnier le plus longtemps possible dans l'année... LEURS subventions en culture... et-cetera...

Les responsabilités, le devoir, l'implication, on se tient très loin de tout ça.

Le devoir de se mobiliser pour libérer la France lorsque l'occupant allemand régnait sur Paris... Non à 80% en 1942. Trudeau papa était parmi les anti-conscriptionnistes, aux côtés des nationalistes, en fait, bien plus proches idéologiquement du maréchal Pétain que du général De Gaulle.

Solidarité avec Paris? Tant que c'est juste pour du braillage et des lampions... Les lampions, nous on connaît. On a beau être sortis des églises catholiques, de sous les soutanes des prêtres pédophiles auquel on a confié des générations d'enfants à violer, on est toujours là pour avoir des pensées niaiseuses et des voeux pieux vers l'au-delà et Gaïa pour régler les problèmes, plutôt que de se cracher dans les mains et de se mettre au travail.

Des prières pour Paris... comme si le monde ne priait pas déjà assez. Comme si cela avait déjà changé quelque chose...

De vraies chèvres...

C'est alors que Mitsou saute un fusible...



Elle le fait dimanche le 15 novembre sur l'heure du souper, après qu'on ait annoncé que la France avait fait une frappe à Raqqa en Syrie.

Entre le 13 novembre, jour des attaques de sauvagerie de l'état islamique à Paris et le dimanche soir, à l'annonce des frappes françaises, Mitsou a publié sur son compte Facebook sur le Yoga le dimanche matin... un flirt d'une certaine Sylvie avec un comédien samedi matin (désolé de ne pas avoir lu plus en profondeur... pas intéressant, surtout ce jour-là)... et un autre post sur les enfants qui étudient avec les amis via Skype.

Bref... la guerre qui fait surchauffer la boîte électrique de Mitsou, c'est quand les mirages français bombardent un camp d'entraînement de l'état islamique et un dépôt de munitions... Pas un mot sur sa page sur l'attentat sanglant à Paris, une ville que j'espère qu'elle a visité, la capitale de ceux qui sont supposés être nos cousins.

On a besoin des extra-terrestres pour nous unir! 


WOW.

Ça c'est tellement québécois!

On constate qu'en à peine douze heures, elle a eu près de 3000 "likes", et 338 partages... très peu de commentaires qui critiquent... beaucoup d'âneries habituelles.

Et encore... c'est pas comme si c'était la première fois que la France bombardait les pauvres petits coupeurs de têtes à Raqqa ou ailleurs sur le territoire contrôlé par ces barbares...

Le voilà le "drapeau blanc" de Mitsou... ça fait saigner les yeux et les oreilles... En fait, son drapeau, elle peut bien se le carrer quelque part.



Quand t'es cheap et injuste...

Samedi, je tombe sur le mur de l'animateur Yves Laramée. Ce qui le révolte le plus au soir des attaques à Paris, c'est que selon lui, Richard Martineau crinque les racistes-idiots-consanguins de Québec adeptes de la soi-disant "radio-poubelle" contre les pauvres musulmans du Québec victimes de quelque chose... quoi? On ne le sait pas.

Cliquer pour agrandir
D'autres ont arboré un signe de paix comme avatar de profil... tout en réclamant une vengeance... contre tous les musulmans... une démonstration d'incohérence profonde (Non Yves, c'était pas nécessairement chez ceux qui suivaient Martineau).

Les niaiseries ne s'arrêtent pas là... Ailleurs, j'ai vu le partage d'un texte de fausses nouvelles, qui disait que Poutine attendait l'accord de l'Occident pour larguer des bombes nucléaires sur l'état islamique, que même si on disait que c'était totalement faux, la discussion sur la possibilité de le faire continuait sans gêne avec des commentaires comme "oui Poutine y'a pas peur lui"... Comme si le fait qu'il n'avait pas à justifier ses décisions auprès de l'électorat étant donné qu'il est un dictateur, était un "détail".

Les québécois manquent souvent d'éducation, d'humilité, de courage, et de décence. Pas tous, mais beaucoup... et je me sens obligé de le spécifier, parce que souvent, on est lus au premier degré, et plusieurs se sentent attaqués par de telles généralisations. Pis y'a ceux qui veulent un pays... Dites-moi donc à quoi servirait ce pays déconnecté qui déconne dans le monde actuel?

Le monde n'a pas besoin d'un pays insignifiant de plus qui siègerait à l'ONU sans jamais vouloir s'impliquer, jamais se salir les mains, jamais être solidaires lorsque ça compte et de la façon que ça compte.

Point médias...

La couverture du 13 novembre au Québec a été assez difficile. Lorsque ça vient de se produire, 18 heures, TVA-Québec CFCM, la station de la capitale se déconnecte du réseau et nous parle d'Expo-Québec et des grévistes de l'état... sur les 30 minutes de son bulletin, Pierre Jobin passe 5 minutes sur Paris, lorsque le décompte officiels des morts dans les médias passe de 18 à 60 et que l'assaut pour libérer la salle du Bataclan est donné. "Vous croyez à la thèse terroriste?" lance-t-il maladroitement à une journaliste française en direct. Un autre vers 17 heures à RDI se demande si l'attaque est coordonnée...

Est-ce que c'est parce qu'on a peur d'appeler les choses par leur nom, parce qu'on est loin, parce que le marché est petit, donc épuisé de talent, qu'on a ça comme résultat?

Peut-être est-ce encore qu'on pourrait faire mieux si on se donnait la peine... si on faisait un peu plus.

À quelque part entre les discours lamentables sur les amalgames et la remise en question imbécile de la "solution sécuritaire" en vue de nous exposer directement aux prédateurs à RDI avec Anne Marie-Dussault qu'on est pas capable de mettre à la retraite, il fallait zapper entre TV5, BBC News et CNN ou des connections via internet vers d'autres médias français.




Archives du blog