mercredi 31 août 2016

People VS monsieur Acura rouge

30 août 2016 Jonathan Bettez escorté au Palais de Justice de Trois Rivières
J'ai été surpris de la popularité de mon article publié au début du mois sur le suspect numéro 1 des policiers dans le meurtre de la petite Cédrika. Je savais que ça allait "scorer", mais pas autant. J'avais surtout le goût de m'exprimer là-dessus, ramasser tout ce que je savais, lu et entendu, et le dire à ma façon. Faites-vous en pas, mon blogue retournera assez rapidement à des sujets moins populaires, des sujets internationaux à lunettes.

Moins d'un mois plus tard, une partie importante de ce que je voyais venir s'est réalisé: La digue de la famille Bettez a cédé. L'orgueil de cette famille prospère de Trois Rivières est maintenant éclaboussé. Selon toute vraisemblance, sa déviance lui a fait faire une erreur: collectionner des images de pornographie juvénile. C'était donc plus fort que lui...

Est-ce que je suis convaincu que Jonathan Bettez est le meurtrier? Je répondrai que je fais confiance au travail des policiers et des journalistes d'enquête qui pointent tous dans la même direction.

Et puis, dans le détail, ce qui s'est passé, on ne le sait toujours pas. Celui qui l'a enlevée n'avait peut-être pas l'intention de la tuer au départ... mais on sait que dans le cas d'un enlèvement, ça ne change pas grand chose... l'homicide involontaire reste meurtre prémédité, à moins qu'avec des aveux, il y ait une sorte de marchandage?

Est-ce que les développements de cette semaine sont suffisants pour conclure l'affaire? Bien sûr que non! Seul un procès, ou un plaidoyer de culpabilité pourra conclure l'affaire.

Puis, si jamais c'était pas lui... faudra continuer de chercher et d'en parler.

Reste que pour lui la meilleure façon de ne plus être un suspect, s'il n'a rien à voir avec la disparition et le meurtre de Cédrika, c'est de répondre au polygraphe.

Il disait au journaliste Jean-François Guérin en novembre 2011 qu'il voulait tourner la page... il aurait pu le faire en répondant comme tous les autres au test. C'était il y a presque 5 ans.

Suis-je satisfait même s'il n'est pas accusé du meurtre? Oui. Le travail continue, et cette semaine c'est un énorme pas en avant. Il sera toujours suspecté tant qu'il ne passe pas le test du polygraphe et n'explique pas clairement ce qu'il faisait le jour de la disparition de la petite. Son nom est maintenant officiellement connu, les affaires de son entreprise seront très difficiles à gérer.

Pour ce qui est de sa famille... son implication semble continuer de ne pas servir la justice. Déni? Aveuglement volontaire? Déconnection de la réalité? Ils sont en première rangée au Palais de Justice de Trois Rivières, comme en support.

Rappel: Jonathan Bettez n'est pas accusé du meurtre de Cédrika Provencher... mais il est le suspect numéro 1 selon la police. Pourquoi? Essentiellement parce qu'il est le seul de 260 propriétaires de voiture Acura rouge du Québec qui n'a pas d'alibi pour le 31 juillet 2007, le seul qui était dans la région et qui dit ne pas savoir ce qu'il faisait ce soir-là, et le seul qui a refusé de passer le test du polygraphe. Le SEUL.

Aux dires de la mère de Cédrika, malgré que la Sureté du Québec a accepté les conditions de Jonathan Bettez pour faire le test du polygraphe, il a finalement refusé. C'était son 3e ou 4e refus...

La voiture flambant neuve a été nettoyée avant que la police ne puisse la voir... Dire qu'il aime son char propre... n'explique pas non plus pourquoi il s'en est débarassé.

Bettez ne sera peut-être jamais amené à répondre du meurtre de Cédrika en cour... mais il demeurera LE suspect.

Stéphane Gendron

Je me souviens de Stéphane Gendron qui déchirait une lettre du syndic du Barreau en direct sur les ondes de TQS il y a une dizaine d'années. Il allait être radié. Il faisait ça parce qu'il avait critiqué une juge, la juge Lise Côté... qui avait été plutôt clémente dans l'histoire du pédophile Luc X. Croyait-il à sa cause, ou plutôt qu'il faisait un show sensationnaliste?

Stéphane Gendron avait raison. Le jugement de Lise Côté était révoltant. Mais depuis, aux sautes d'humeurs, ajoutez son comportement erratique, ses positions zigzaguantes, son antisémitisme primaire, ses fantasmes d'écraser des chats avec son Mustang, ses clowneries avec des islamistes, tout ça fait que j'ai perdu tout respect pour le personnage... et aussi l'homme.

Aujourd'hui, toujours à la radio (on se demande pourquoi, tel un chat qu'il fantasme d'écraser, il a 9 vies) il crache son fiel en ondes contre des gens ordinaires, qui vont se défouler à crier des noms à un accusé de consommation de pornographie juvénile soupçonné de meurtre. Pourquoi ça le dérange?

Je ne dis pas que c'est ce qu'il faut faire, ni que je le ferais moi-même... mais je comprends. Je sais aussi que ça met de la pression sur le suspect.

Stéphane Gendron s'est vanté en ondes d'avoir parlé à la famille... Johanne Bettez, qui serait une cousine de Jonathan, est son amie Facebook, et Stéphane clique "j'aime" et commente des posts sans importance sur le fil de madame... Cela ne veut pas dire grand chose, mais il savait pour le suspect, et savait le lien de ces personnes avec le suspect.


Cependant, madame est connue pour avoir intimidé des gens sur la page Facebook en hommage à la petite Cédrika... Qu'est-ce qu'elle faisait là? Il me semble que ça prend un front de boeuf... Son "cousin" n'était pas encore acusé de quoi que ce soit à ce moment, le 15 août 2016. C'était quoi la "mission"? Puis, selon Claude Poirier qui a parlé à LCN, Jonathan Bettez qui ignorait fort probablement faire l'objet d'une arrestation prochaine pour une question de porno juvénile, songait à quitter le pays pour fuir "la chaleur", et il aurait été conseillé par des proches... encore là, complicité?

Cette capture d'écran a été réalisée le soir du 30 août 2016, sur un fil Facebook PUBLIC accessible à tous

Stéphane Gendron est à peu près toujours du mauvais côté. C'est un instable qui aime provoquer pour provoquer. C'est un gars de Montréal qui se sert de la 3e antenne talk de Québec, parce qu'il n'a pas pu garder un job à Montréal dans la première (98,5fm), ou à la télé... ou à RadioX Montréal, et ensuite RadioX Québec. C'est du restant de table qui pue... bon pour les poubelles, le dépotoir. Désolé les écolos, mon compost est végétal et local. Les poubelles de Montréal devraient rester à Montréal.

La pornographie juvénile, c'est grave

La pornographie juvénile... c'est très grave. C'est l'industrie qui fait l'échange de matériel filmé d'agressions sexuelles sur des enfants. Sans une demande du consommateur en pornographie juvénile... l'offre serait moins grande... sinon absente. Sans la demande du consommateur en pornographie juvénile, des enfants ne seraient peut-être pas enlevés, agressés, gardés comme esclaves sexuels... voire tués après usage. L'amateur de cette pornographie ne touche pas directement à des enfants, mais il est la raison pourquoi d'autres font ces films et ces photos.

C'est la production dégueulasse de matériel dégueulasse pour distribution à des dégueulasses. Si j'ai un ami qui est accusé, reconnu coupable, de possession de vidéos d'enfants agressés... Il n'est plus mon ami automatiquement. Je ne veux pas avoir de liens avec quelqu'un qui joue dans cette équipe-là.

Même chose pour la famille, je ne peux pas conserver de liens avec quiconque qui s'excite à voir des enfants être agressés. Les enfants, on ne touche pas à ça, et on ne participe pas à ce que d'autres leur fassent du mal.


***

mardi 2 août 2016

Neuf ans après, on sait qui a tué Cédrika... et on reconnaît des complices après les faits

Cédrika Provencher, un meurtre impuni depuis 9 ans

L'histoire de l'enlèvement et du meurtre de la petite Cedrika Provencher à l'été 2007 doit se terminer par une arrestation, ou bien un coupable qui se rend et avoue ses crimes.

Je ne vois pas d'autre issue raisonnable.

Si j'étais le père de Cedrika... on aurait pas pu me retenir tout ce temps. Probablement qu'on l'a retenu, que quelque chose le retenait. Bien que ce ne soit pas une issue raisonnable je serais incapable de blâmer la vengeance. Je la comprendrais.

J'espère pour eux que ça finira comme ça doit finir... Justice.

AND JUSTICE FOR ALL

Beaucoup de gens à Trois Rivières savent le nom du coupable, le propriétaire de l'Acura rouge nettoyée puis vendue aux États-Unis, le fils d'une famille riche, pas nécessairement assez riches pour acheter un pays... mais assez riche de moyens que la plupart des gens ordinaires n'ont pas, comme acheter des gens, acheter du temps... acheter une image... acheter du contrôle... Des propriétaires d'une entreprise familiale qui semble bien fonctionner, depuis longtemps. Une entreprise avec des partenaires prestigieux dans le monde, et des clients localement dans plusieurs régions du Québec.

Claude Poirier qui s'est dévoué à cette enquête, connaît le coupable, mais ne peut pas le nommer. Comme nous tous. On ne veut pas perdre tout parce que le système a de la difficulté à faire son travail contre le fils d'une famille riche.

Mais le dossier est toujours ouvert, en cheminement. L'enquête n'est pas close. Des gens parlent encore... mais pas assez. 


L'affaire est plus que troublante: Lorsqu'il est question d'enlèvement d'enfants, de pédophiles meurtriers, on pense toujours à des hommes d'âge mur, bedonnants, chauves, et habituellement, le défilé des salopards au Palais de Justice donne raison à ces clichés. Des vidanges qui ont l'air de vidanges. Personne n'est surpris lorsqu'on voit un gros dégueulasse qui a la tête de l'emploi être arrêté pour avoir fait du mal à un enfant. La peine est rarement satisfaisante... mais au moins, on peut pointer du doigt le dégueulasse.

Parfois, on a des cas de gens qui en apparence semblent respectables... mais qui ont un jardin secret rempli des pires saloperies... Ils ont une vie sociale, un emploi bien en vue, une famille, des responsabilités. Leur vie est double.

Lorsqu'ils sont démasqués... les proches sont surpris, n'y croient pas. Ils n'auraient jamais pensé que...

Mais... ici le problème qui n'a pas permis que l'histoire soit résolue jusqu'à maintenant après 9 ans... c'est la complicité des proches du coupable, sa famille. Malheureusement, dans cette famille-là, il semble n'y avoir personne de doté de jugement, de sens moral, et de conscience. Ils savent tous qu'un des leurs est un pédophile et un meurtrier.

C'est encore pire que la débile réaction des parents de Guy Turcotte qui appuient toujours leurs fils malgré qu'il a tué ses deux enfants dans un excès de rage, qui ont participé après le crime à faire du mal à la mère. C'est pire, parce qu'ils ne croient pas à la thèse du psychopathe qu'ils ont construit... en étant incapables de lui donner une quelconque responsabilité.

Les proches du tueur de Cédrika, eux, n'endossent pas une thèse d'excès de rage, une perte de contrôle derrière un mur de maladie mentale.

Ils le protègent. Ils empêchent la justice de faire son travail contre un PRÉDATEUR SEXUEL qui a tué une "proie". Ils ne l'ont pas dénoncé lorsqu'ils ont sû. Ils ont même mis des dizaines de milliers, sinon probablement plus d'une centaine de milliers de dollars, dans l'embauche d'une avocate bien connue avec du personnel qui travaille sur le dossier à tenter d'effacer toute trace sur internet, tout lien, liant le nom de la famille à celui de Cedrika.

***

Beaucoup de gens ont fait ces recherches et ont laissé leur traces dans les algorythmes de l'engin de recherche.

Les employés de cette entreprise savent... mais ont peur... ils sont juste des employés qui font leur travail. Ils savent, mais n'ont pas de preuves. Par contre... je comprends moins la clientèle qui elle saurait.

Le suspect est maintenant ciblé par de nombreux internautes sur les médias sociaux.

J'imagine le party de Noël de cette famille de complices: tu sais qu'il viole et tue les petites filles... pis quoi, on fait un toast, et on chante des cantiques en choeur? On se donne des cadeaux, et on donne à "chose" de la corde pour attacher sa prochaine proie? Les gens normaux ont quand même des limites... ils ne se rendraient jamais complices après le coup d'un meurtre d'une enfant, complices d'un prédateur. L'amour inconditionnel pour son enfant doit s'arrêter avant ça. À moins d'être soi-même un monstre.

Si ton fils a pris une mauvaise route, qu'il est un petit salaud qui vend de la drogue... c'est une chose, tu espères qu'il va se reprendre en main un jour... Mais si c'est le tueur de la petite Cedrika 8 ans... vous le protégez? Il me semble qu'il y a une limite franchie depuis longtemps...

"On ne veut plus de toi parmi nous, vas te livrer à la police, arrange-toi avec tes problèmes, tu n'avais pas le droit de souiller le nom de notre famille, tu est banni, déshérité. Nous préserverons notre honneur du mal que tu as pu faire à cette pauvre petite."

Pour cette famille riche de Trois Rivières... c'est pas ça du tout. C'est plutôt tout le contraire.

C'est savoir qu'un crime grave a été commis, et ne pas rendre justice... participer à une dissimulation de preuves, de faits, faire entrave à la justice. Ajouter au malheur d'une famille qui a connu le pire, soit perdre son enfant dans la souffrance, la pire des injustices. Eux ils sont plutôt solidaires dans l'horreur et l'impardonnable.

L'aveuglement, le déni, l'idiotie morale, la solidarité dans le meurtre, la prédation... ne sont pas des valeurs que je trouve particulièrement respectables.

Et qu'en est-il de la sécurité des autres enfants de Trois Rivières en attendant que le conducteur de l'Acura ne fasse une "rechute"?

Puis encore... c'est l'histoire de la puissance de l'argent d'une famille riche contre une famille pauvre. L'abus féodal d'un prince bien né sans scrupules contre les petites gens.

La valeur de la vie d'un enfant d'origine modeste... on a pas mieux comme société à offrir que ça? Rester ébêtés et impuissants contre des monstres bien propres, bien nourris, qui font leur don à Centraide Mauricie, et s'impliquent dans la communauté?

L'Acura rouge exactement pareille à celle recherchée dans l'enquête, une preuve circonstancielle qui relie le prédateur. La voiture a été nettoyée et vendue aux États-Unis... pour ça aussi, ça prend des gens qui savent. Cette voiture a été prêtée par un concessionnaire pour sa similitude: Modèle à poignée chromées, intérieur beige, début années 2000 entre 2002 et 2004.

Le crime sordide demeure impuni... et il reste impuni avec la collaboration d'une famille de complices et de membres du Barreau à qui on peut tout demander en échange d'honoraires.

À cette famille: Sauvez ce qu'il vous reste... Dénoncez-le et évitez d'être retenus comme des complices. Ce temps est emprunté, vous pensez pouvoir en acheter plus? Plus le temps passe, plus votre nom est lié au meurtre, plus votre famille sera éclaboussée, elle l'est déjà. Vous ne contrôlerez pas ce qu'on dira de vous ouvertement dans 10, 20 ou 30 ans... Vous ne contrôlez pas les murmures de Trois Rivières et du Québec entier sur internet. Cela fera 10 ans l'an prochain, et on parlera toujours d'elle... En plus, le peuple a aujourd'hui les outils pour vous pointer du doigt. Il est temps de gérer la crise plutôt que de la retenir, votre digue va céder et vous allez être submergés, noyés dans votre propre merde.

Aux avocats concernés: Vos proches savent-ils dans quoi vous trempez pour payer votre maison et votre voiture de luxe? Vous pouvez regarder votre famille dans les yeux après avoir pris ce dossier? Lors de vos années d'études d'idéalistes en droit, c'est bien ce que vous pensiez faire de votre vie, protéger un prédateur d'enfants de la justice? C'est le "thrill" de marcher sur la ligne du rasoir? Votre devoir professionnel était d'inciter vos clients à aller à la police, les accompagner, veiller à ce que leurs droits ne soient pas bafoués dans le processus... pas de faire entrave à l'enquête dont vous connaissez depuis longtemps la conclusion, pas d'étouffer la vérité que vous ne pourrez pas retenir de toute façon.

Tout ça est vraiment répugnant. Je pense que suis encore plus dégoûté par ces complices que par le coupable, qui est un obsédé comme bien d'autres, qui a agit... avec prémédidation faut le dire, sur des pulsions déviantes. Eux, sont censés être normaux, être des humains capables d'humanité.

Mais non, une part de ténèbres plane ici bas.

***

Archives du blog