mardi 27 décembre 2016

L'année de merde

Ok, vous m'dites que 2016 a été une année de merde... Je suis d'acord.



Grand dieu! On a perdu beaucoup de vedettes...

Bob Bissonnette est mort dans un accident d'hélicoptère... c'est poche, très poche, c'est vrai. Princesse Leïa n'existera dorénavant que par hologramme après une crise cardiaque mortelle à seulement 60 ans. Bowie a caché à tout le monde qu'il avait un cancer et est soudainement mort la semaine du lancement de son dernier album. George Michael et Prince se sont drogués jusqu'à en mourir dans la cinquantaine.

René Angelil malade depuis des années, meurt... et la planète Québec l'a enterré comme un monarque.

Jean Lapierre, sympathique et attachant chroniqueur politique juste, meurt dans un écrasement d'avion au printemps, ayant cherché à peut-être se rendre un peu trop vite auprès ses siens pour l'enterrement de son père alors que les conditions météo étaient plutôt hasardeuses cette journée-là.

Y'en a plein... comme à toutes les années. Il y en a probablement eu plus en 2016 qu'une ration régulière, j'en suis pas mal certain... Sauf que, tout ça, c'est bien plate à dire, ça fait partie de la vie, en temps de paix. C'est à peu près inévitable, surtout pour les artistes qui ont brûlé la chandelle par les deux bouts en se défonçant aux drogues dures. Une année vous en avez plus, l'autre après, il y en aura moins... c'est statistique.

Triste... mais bête comme la vie.

Il y a eu aussi Fidel qui a fini par crever... beaucoup trop tard. Il n'a pas sa place ici... sa mort est tant qu'à moi une bonne nouvelle...

Des gens à Fort McMurray ont eu une mauvaise année... Ils avaient perdu leur emploi, et leur maison a brûlé.

Puis, il y a eu Bruxelles, Orlando et Nice. Des vies volées par la bêtise des humains anti-civilisation. Des vols qu'on ne pourra réparer, un saccage dans la sauvagerie la plus totale. Des crimes contre l'humanité.




C'est quoi Alep?

Pendant que les lecteurs des journaux people pleuraient leurs vedettes... le monde continuait de tourner. Les États-Unis avaient une élection présidentielle importante au programme, la Russie poutiniste a continué de tuer des ukrainiens chez eux, des enfants ont sauté sur des mines derrière chez eux, près de l'école. Les filles kidnappées par Boko haram sont toujours en esclavage, ou en train d'être violées à mort. Et la pire chose... Poutine a fait raser Alep parce qu'environ 4000 rebelles anti-Assad -AUCUN MILITANT DE L'ÉTAT ISLAMIQUE S'Y TROUVAIT- étaient assiégés dans cette ville. Près de 200 000 personnes, des civils résidant dans les quartiers bombardés pendant des semaines, femmes, enfants, hopitaux, écoles... Tout rasé. On a aucune idée précise et fiable des pertes, probablement en dizaines de milliers... Bien plus que le nombre de rebelles au début de l'attaque.



Contrairement à l'État d'Israël qui riposte à des tirs de roquettes lancées de Gaza... Aucun téléphone n'a sonné pour avertir les civils de dégager la zone. Les quelques évacuations qui ont eu lieu avant le bombardement russe, auraient servi à faire un tri entre les femmes, enfants, et les hommes... qui disparaissaient.

Tout cela s'est produit au vu et au su de la communauté internationale qui n'a rien fait sauf voter des motions inutiles.

Et vous pleurez George Michael et Prince? Vous étiez proches?

"C'est quoi Alep?" a demandé le candidat présidentiel Gary Johnson en campagne (VIDÉO), sans avoir peur de démontrer son ignorance... s'il avait su, cela aurait démontré son insensibilité.

The Donald a dit avec son faciès de dépit, haussant les épaules... "It's sad".

Bien c'est ça. C'est triste... comme, euh... mon Samsung Note 7 a pris feu avec mes photos de voyage.

2016 a été une année de merde. Mais ce n'est pas parce que des vedettes sont mortes de causes naturelles, ou dans des accidents.

Ça été une année de merde parce que la violence, la sauvagerie, l'injustice a régné, des crimes contre l'humanité ont été commis... sans que le monde ne s'en soucie.

2017 sera surement mieux... La belle Marie Mai est enceinte.

***

Archives du blog