dimanche 28 mai 2017

Pourquoi Andrew Scheer était le bon choix?

 
Andrew Scheer, à ce moment nouveau président de la Chambre des communes, conduit selon la tradition par le premier ministre et le chef de l'opposition, au "trône". Photo source: National Post


Choisir ses batailles

Maxime Bernier a tout misé sur un dossier... La "pinte de lait" qui nous coûte quelques dizaines de cents trop cher. Ça donne quoi sur votre panier d'épicerie? On vous fournira une "étude" qui vous présente en très grand buveur de lait... Personellement, pour moi, j'estime payer environ 2 à 5$ par mois de plus pour la gestion de l'offre. La taxe carbone va me coûter entre 5 et 10 fois plus que ça.

Maxime Bernier a braqué les agriculteurs contre lui... et il n'aura fait que des gains parmi les "déjà convaincus" au sein du parti. Satisfaire sa base, c'est correct... mais c'est souvent diamétralement opposé à rassembler de nouveaux électeurs. Ça prend environ 40% des suffrages pour penser former un gouvernement majoritaire.

Radio-Canada a essayé de lier Andrew Scheer à une "droite sociale"... ça n'arrêtait pas le soir de l'investiture... comme si les "pro-vie" (qu'on oppose à quoi... les pro-mort?) avaient droit à une chance d'un retour de leur débat sur la scène politique. Or, c'était le cas sous Harper, et ça l'est toujours aujourd'hui, l'avortement est un argument-épouvantail que les commentateurs superficiels sortent pour soit influencer vers une peur irrationnelle de je ne sais trop quoi, ou encore, pour simuler qu'ils ont fait leurs devoirs. L'interdiction de l'avortement a été jugé anticonstitutionnel en 1988... ça ne reviendra jamais.

Et parlons les "tariens"... Notre ami semi-retraité Antagoniste (celui qui est incapable d'argumenter sans bannir ceux qui ne sont pas d'accord avec lui... intellectuellement lâche) publiait des chiffres sur le lait... pour nous vendre l'importance du dossier...

Il ne faut pas seulement compter sur l'UPA pour gonfler le prix du lait... Antagoniste gonfle aussi mon litre de lait de 30% 

Maintenant, ça serait bien qu'il nous explique que mon litre de 1% Québon, je le paie 1,75 cette semaine au IGA... soit, un prix 30% inférieur à ce que son graphique dit. T'es un menteur bonhomme, pis t'es même pas en politique! C'est certainement pas en mentant à la population qui connaît ses prix, que tu vas convaincre: Comparer le prix du produit "de niche" genre lait "Pur filtre", avec le "gallon de plastique" vendu au 7eleven du Wisconsin, ça prend un certain niveau de malhonnêteté dans la volonté d'amplifier l'écart que l'on sait de toute façon qu'il existe. Et ça se prend pour une sorte de scientifique détenteur de vérité... exacte?

En passant... j'veux bien l'abolir la gestion de l'offre, pour le principe... J'ai juste dit que ÇA VAUT PAS LA PEINE.

L'appui dans le caucus québécois

Quand j'ai appris que mon député Pierre Paul Hus en compagnie de plusieurs autres députés conservateurs québécois, appuyait Andrew Scheer... Je me suis dit ce que certains se disent ce matin... Mais qui est ce gars-là? Pourquoi? Qu'est-ce qu'ils font là? Puis, en continuant de suivre la campagne, j'ai compris.

Scheer 38 ans, saskatchewanais originaire d'Ottawa, père de 5 enfants, ancien président de la Chambre des communes apparaissait finalement comme un choix judicieux, mais faut le donner à ceux qui l'ont choisit tôt, c'était une "long shot".

La continuité

Stephen Harper est toujours un héros chez la très large majorité des conservateurs. Il a été près 10 ans premier ministre, et malgré une campagne difficile, où il a fait face à un tir groupé des médias, et principalement Radio-Canada qui attendait sa rétribution (et l'a eue) de la part de Trudeau, il a donné chèrement sa peau en 2015.

Il est normal qu'un premier ministre qui a passé 10 ans à la tête du gouvernement démissionne lorsqu'il perd les élections. Mais Harper, les conservateurs l'auraient gardé. Parlez-en à plusieurs militants... le vent n'était pas à la rupture d'avec l'ère Harper. Si l'on regarde dans l'électorat en général, outre les voteuses qui votent pour le "jeune cool", comme s'il fallait soutenir un lofteur dans le loft de Loft Story, ceux qui ne sont pas en pâmoison devant Trudeau, et qui voient les déficits s'accumuler, regrettent l'ère Harper.

Le bilan économique des 10 années de Harper au pouvoir est si bon, qu'il permet à Trudeau de remplir la carte de crédit qui a une grosse "marge".

Comment rallier quelques brebis égarées dans l'électorat, qui oscillent entre Trudeau le généreux et la rigueur budgétaire? Certainement pas avec Mad Max le libertarien.

L'électorat canadien est modéré. Celui du Québec aussi, Québec signifiant en vieil amérindien fucké après avoir fumé le stock de Justin: "Là où les gaulois font des révolutions tranquiles".

Chaque fois qu'on parle de réformes un peu trop en profondeur, la machine à peur se met en marche, les épouvantails sont dressés, tout est gonflé exagéré dix fois... et l'électeur serre les fesses. Même les timides réformes proposées par l'ADQ, puis la CAQ avec un vin coupé 50-50 avec de l'eau qu'on passerait pour un rosé, frappent un mur le jour de l'élection.

Pour fâcher l'électeur québécois, ça prend un blasphème national: Le fleurdelysé piétiné en Ontario (Sault Ste Marie 1989) ou une bande de salafistes qui prennent le plancher, agenouillés vers La Mecque dans une cabane à sucre du 450.

Pour les canadiens anglais, c'est pire: Les américains en rien continuellement. Un Canadien ça dit "désolé" quand tu lui piles sur les pieds.

Féliciter celui qui perd de peu

Bien que je ne l'appuyais pas, je suis content de voir que Maxime Bernier a la classe et le jugement de se rallier pour poursuivre son oeuvre en politique. Le Canada, notre démocratie, a besoin des débats, des idées que peut amener un Maxime Bernier sur la place publique. Son apport sera pertinent dans l'opposition, mais aussi dans un éventuel gouvernement Scheer comme ministre de haut rang. Andrew Scheer promet un retour à des budgets équilibrés, et l'abolition de la taxe carbone... Un économiste comme Bernier, avec un courage politique qu'on lui reconnaît aujourd'hui, pourrait très bien être aux finances, poste de prestige, loin d'être une simple consolation dans un C.V. 

Le score de Bernier m'a étonné. Ma surprise n'est pas qu'il ait perdu... mais bien qu'il a fini à 49%, à peine 2% derrière le gagnant, plutôt que dans les 42-44% que je m'attendais.

Voir Maxime Bernier se rallier, parler de travail ensemble, a démontré une grande classe, qui au fond ne me surprend pas tant que ça. Il devra reconquérir son comté que l'on considérait comme acquis, mais il y arrivera.

On aimerait que ses admirateurs "tariens" aient autant de classe que lui. Prenez-le donc en exemple.

Se rallier pour les idées, le parti, démontrer de la classe... 

Le banc des innocents

En terminant, comme j'aime bien le faire de temps en temps, voici quelques spécimens de l'écosystème média social du Québec...

Le stock à Claude...

Coup donc, pour "poucer" ça, Richard devait être après quelques coupes du vino du samedi soir...

Alors, pour commencer... j'essaie de comprendre les liens, sans fumer du "Kumbaya gold": Claude Ledoux "pense" à la "gamine de Lourdes", qui est en fait, Bernadette Soubirous, qui aurait vu la sainte vierge en 1858. Claude est mélangé dans ses références mystico-délirantes: Le "pauvre Canada" serait plutôt un des trois secrets des trois enfants de Fatima, au Portugal en 1917. Des trois enfants, deux sont morts dans les mois suivants "les révélations" de la grippe espagnole. L'autre a vécu longtemps.

Si on "débuzze" et qu'on y réfléchi un peu, si on a une vision d'un futur apocalyptique en 1917... on pourrait imaginer une vision de l'arme atomique sur le Japon, des massacres commis en Chine, de la Shoah, la destruction de l'Europe par Hitler... Mais, le Canada... et par Trudeau ou Scheer... Wow.

À part ça, ça sert à quoi d'avoir des "secrets" sur l'avenir si tu peux rien faire pour le changer? Je m'évade... revenons à nos moutons!

Si le gouvernement doit se mettre à vendre du pot, et qu'il y a un objectif de profits, faut que le produit soit aussi psychotrope que celui que Claude a consommé hier soir: Perchaude possédée par Satan.

Après ça, vous me direz que je ne connais rien à la religion parce que je suis athée...

Quand Mona dit qu'un gars a l'air d'un clown...

Intervention captée sur le fil de Richard Martineau

Hey, vos photos sur Facebook sont publiques... C'est pas de "l'espionnage" que de cliquer sur votre profil PUBLIC. Et si en public, vous commentez l'allure des gens, attendez-vous à ce que l'on commente la vôtre.

Je ne suis pas un très grand évaluateur de beauté masculine, étant très hétéro. Mais il me semble qu'Andrew n'est pas dans la ligue des "guedailles", chère Mona. De toute façon, elle a l'air 10 ans plus vieille que lui. J'en dirai pas plus, j'ai même "dézoomé" par rapport à ce qui était disponible.

Des gars qui commentent l'allure des filles... ça passe mal... mais Mona pensait que c'était correct envers un gars, dans un contexte qu'on doit choisir sur des idées, des compétences.

P.S. Non j'ai pas dit que c'était une "guédaille". J'ai juste dit que si l'un est un clown absurde, tant qu'à ça, on peut la voir elle, en guédaille. Ok?

***


Aucun commentaire:

Archives du blog